Soirée en l’honneur de la coopération scientifique franco-polonaise et remise du prix de thèse Marie Skłodowska-Curie [pl]

Monsieur le Président de l’Académie des Sciences polonaise,
Mesdames et Messieurs les recteurs,
Chers lauréats,
Mesdames, Messieurs,

Je voudrais d’abord vous dire que je suis heureux de recevoir toutes ces personnalités qui m’ont fait l’honneur de venir ce soir à cette réception célébrant la coopération scientifique franco-polonaise.

La science, la technologie et l’innovation constituent un enjeu crucial pour nos deux pays et pour l’Union européenne tout entière. Il faut construire l’Espace Européen de la Recherche, jeter les bases en Europe de l’innovation industrielle. La « stratégie UE 2020 » s’accompagne d’outils qui lui permettent de développer sa capacité de formation, de recherche et d’innovation. Le principal outil est le programme « HORIZON 2020 », un programme-cadre de R&D nouveau, pour lequel près de 80 Md EUR sont prévus sur la période 2014-2020.
Ce programme recentre les financements sur trois priorités :

• l’"Excellence scientifique"

• la "Primauté industrielle",

• les "Défis sociétaux".

La France et la Pologne ont une longue histoire scientifique commune, célébrée en 2011 avec l’année Marie Skłodowska-Curie à l’occasion du centenaire de son prix Nobel de Chimie. La science et la technologie constituent l’un des piliers de la relation à long terme entre nos deux pays. Elle se concrétise, par exemple, par une coopération entre le CNRS et l’Académie des Sciences polonaise, dont le président, le Professeur Michał Kleiber, a bien voulu nous rejoindre ce soir et je l’en remercie très vivement, et, dans le domaine de l’énergie nucléaire, par plusieurs actions de formation, de recherche et de collaboration scientifique déjà réalisées depuis 2009, quand un premier accord a été mis en place à l’Académie des sciences polonaise entre le Commissariat à l’énergie atomique français (CEA), et six instituts polonais spécialisés dans la recherche nucléaire.

La coopération scientifique franco-polonaise se traduit par un échange permanent de chercheurs et étudiants, sur des sujets scientifiques fondamentaux ou appliqués. Cette Ambassade y apporte sa contribution sous forme de bourses, ou sous forme de missions scientifiques, avec un programme nommé « POLONIUM », mené conjointement avec le ministère de la Science et de l’Enseignement supérieur.

Le programme « POLONIUM » a favorisé, ces cinq dernières années, plus de 1000 voyages de chercheurs et plus de 5000 jours de séjour en France et en Pologne pour les chercheurs. Ce programme de mobilité des chercheurs ne doit être à mes yeux qu’une première marche vers des projets mieux dotés, comme ceux du programme de recherche européen Horizon 2020. La France veut augmenter le nombre de projets déposés dans le cadre d’Horizon 2020, je souhaite que les consortia franco-polonais soient de plus en plus nombreux à porter ces projets multilatéraux.

Ce soir, je veux féliciter les 48 projets scientifiques qui ont été sélectionnés le 10 janvier dernier et qui, en 2014, sont soutenus par cette ambassade et le MNiSW. Certains représentants de ces projets sont parmi nous ce soir, ici à ma droite, je vous demande de les applaudir…

Je vous remercie à nouveau de votre présence ici et donne maintenant la parole à Mme Magdalena Bem-Andrzejewska, représentant le Département des relations internationales du MNiSW, chargée de la coopération avec la France.

***

Permettez-moi de poursuivre maintenant et de mettre à l’honneur deux jeunes chercheurs polonais dont le dossier scientifique est particulièrement prometteur.

L’ambassade de France en Pologne et l’Institut français de Pologne ont créé cette année un prix de thèse Marie Skłodowska-Curie récompensant un travail doctoral dans le domaine de l’Energie, avec le partenariat de EDF, AREVA et Air France dont je remercie les représentants d’être à mes côtés ce soir pour remettre ce prix.

Suite à l’appel à candidature, ce sont 14 posters qui ont été déposés. J’ai convoqué un jury scientifique constitué pour l’occasion du vice-président de l’Académie des sciences polonaise Monsieur Marek CHMIELEWSKI, de Monsieur Adam MAJ de l’Institut de Physique nucléaire de l’Académie des sciences polonaise, de Monsieur Tomasz ROŻEK, journaliste scientifique, de Monsieur Jean-André BARBOSA représentant d’AREVA en Pologne, de Monsieur Vincent MORISSET directeur du centre R&D d’EDF, et de l’attaché scientifique et universitaire de cette ambassade Monsieur Sébastien REYMOND.

J’adresse mes remerciements aux membres de ce jury qui ont sélectionné le travail de deux jeunes scientifiques qui seront invités à présenter leur poster dans le pavillon français du pique-nique de la science organisé par le Centre Kopernik samedi, le 31 mai 2014 à Varsovie, avec pour thème du pavillon français : « Energies, pour un monde durable ».

Le premier prix a été attribué au Docteur Agata Łamacz qui a réalisé ses études avec le Professeur Krztoń, décoré récemment des Palmes Académiques, et le Professeur Djéga-Mariadassou, pour un travail concernant la dépollution catalytique des effluents provenant de la combustion du gaz issu de la gazéification du charbon. Mme Łamacz est actuellement chercheuse au centre des matériaux polymères de l’Académie des sciences polonaise.
Madame Agata Łamacz, je vous félicite et vous remets ce prix constitué de deux aller-retour vers la France et de 1000 euros pour vous permettre de réaliser un séjour scientifique en France.

Le second prix a été attribué au Docteur Mariusz Woźniak qui a réalisé ses études doctorales dans le cadre d’une cotutelle de thèse entre l’Université Polytechnique de Wroclaw (chez le Professeur Mroczka) et l’Université d’Aix-Marseille (chez le Professeur Onofri), avec un cofinancement de l’Ambassade de France en Pologne, pour un travail touchant à la caractérisation des agrégats de nanoparticules formés dans des réacteurs à plasma. M. Woźniak est actuellement assistant-professeur à l’Institut de Physique de l’Académie des Sciences polonaise à Varsovie.
Monsieur Mariusz Woźniak, je vous félicite et vous remet ce prix constitué d’un aller-retour vers la France et de 1000 euros pour vous permettre de réaliser un séjour scientifique en France.

Je vous remercie à nouveau de votre présence ce soir, et vous invite à lever notre verre aux succès scientifiques franco-polonais.

Dernière modification : 29/05/2014

Haut de page