Séminaire à l’Académie des Sciences polonaise sur les dérèglements climatiques [pl]

L’Ambassadeur de France en Pologne, M. Pierre Buhler, a participé le 3 novembre, en compagnie de l’Ambassadeur d’Allemagne, M. Rolf Nikel, et de Mme Sarah Tiffin, Premier Conseiller de l’Ambassade du Royaume-Uni, à une Table Ronde organisée à la PAN, l’Académie des Sciences polonaise, traitant des questions de dérèglement climatique.

Le cinquième rapport du GIEC ( Groupe International d’Experts sur le Climat) vient tout juste d’être publié. Ses conclusions, que partout dans le monde attendaient les savants, les décideurs politiques, la presse et le grand public, ne sont pas surprenantes et ne laissent aucune place au doute : ce sont bien les activités humaines, ce sont bien les rejets dans l’atmosphère de quantités de CO2 insupportables pour la planète qui sont à l’origine des dérèglements climatiques constatés aujourd’hui.

La Table Ronde à la PAN a été animée par des universitaires de haut niveau, et suivie par un public de décideurs, de chercheurs, d’industriels, de gens de presse après que le Professeur Michal Kleiber, Président de la PAN, ait prononcé une courte allocution pour présenter les enjeux climatiques et dire un mot des participants.

JPEG - 46.9 ko
M. Michał Kleiber, président de l’Académie polonaise des sciences (PAN)

JPEG

C’est Mme le Dr Valérie Masson-Delmotte, conférencière unique en première partie, qui a représenté la France.

JPEG - 96.8 ko
Mme Valérie Masson-Delmotte
JPEG - 63.5 ko
Mme Sarah Tiffin, Premier Conseiller de l’Ambassade du Royaume-Uni, Mme Valérie Masson-Delmotte et M. Pierre Buhler, Ambassadeur de France en Pologne

Puis d’éminents spécialistes sont intervenus dans les débats de cette Table Ronde : pour l’Allemagne, le Professeur Ulrich Cubasch, de l’Institut de Métérologie de l’Université Libre de Berlin ; pour la Grande-Bretagne, le Professeur James Ferguson Skea, du Collège Impérial de Londres ; pour la Pologne, M le Professeur Zbigniew W. Kundzewicz, de l’Institut d’Environnement agricole et forestier de la PAN.

Tous ces savants ont bien indiqué que les dérèglements continueraient de s’aggraver si les États n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur une politique climatique globale de réduction des gaz à effet de serre.

Le sujet est d’une incontestable gravité, et exige des solutions industrielles et politiques à la hauteur des menaces encourues par l’humanité tout entière. Sous l’égide de l’ONU, une vint-et-unième Conférence des Parties, la « COP 21 », aura lieu à Paris en 2015, faisant suite à la « COP 19 » qui s’était tenue à Varsovie en novembre 2013.

Rappelons encore que les ambassadeurs en Pologne de France, d’Allemagne et du Royaume-Uni ont rédigé une tribune commune sur la question, publiée dans Rzeczpospolita le 23 octobre dernier, disant l’importance que nos trois pays, et l’Union Européenne, attachent à la lutte contre les dérèglements climatiques.

JPEG - 47.2 ko
M. Rolf Nikel, Ambassadeur d’Allemagne en Pologne, a pris la parole au nom des trois ambassades participant à la conférence

Dernière modification : 13/01/2015

Haut de page