Remise des insignes d’officier à Mme Małgorzata Tryuk, à Mme Barbara Kucharczyk et à Mme Katarzyna Chałasińska-Macukow (15 octobre 2013) [pl]

Remise des insignes
d’officier dans l’Ordre des Palmes académiques
à Mme Małgorzata Tryuk
et de chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur
à Mme Barbara Kucharczyk
et à Mme Katarzyna Chałasińska-Macukow

(Résidence de France, le 15 octobre 2013)

Mesdames et Messieurs, chers amis,

Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à trois personnalités polonaises remarquables à qui la France a décerné deux de ses plus prestigieuses distinctions : la Légion d’Honneur et les Palmes académiques.

L’ordre de la Légion d’honneur a été créé en 1802 par Napoléon Bonaparte. Depuis cette date, la France distingue dans cet ordre les personnes qui se sont signalées par leurs mérites éminents à l’égard de la France et des valeurs qu’elle représente.

Créé six ans plus tard en 1808 par décret impérial, l’Ordre des Palmes académiques est présidé quant à lui par le Ministre de l’Éducation nationale. Il a pour but d’honorer les personnes dont les services au sein de l’université et du monde de l’enseignement contribuent effectivement à l’expansion intellectuelle, scientifique et artistique de la France dans le monde.

Mais qu’on me permette, avant de remettre leurs insignes à ceux que nous honorons ce soir, de rappeler brièvement les mérites qu’ils se sont acquis et qui leur valent d’être ainsi distingués.

***

Madame le Professeur Małgorzata Tryuk, chère Małgorzata,

Née à Varsovie, vous avez été très jeune au contact de la langue française, vos parents vous ayant emmenée à l’âge de dix ans en Afrique francophone, au Mali, où votre père a été durant quatre ans conseiller commercial. C’est donc à Bamako que vous avez pour la première fois baigné dans la musicalité de la langue française.

De retour en Pologne, vous effectuez vos études de linguistique à l’Université de Varsovie, avant d’y devenir à votre tour enseignante au département de linguistique appliquée. Vous commettez cependant une légère infidélité à votre alma mater en obtenant votre habilitation à l’Université Adam Mickiewicz de Poznań… mais quand on est sensible comme vous à la musique des mots, comment ne pas se laisser séduire par Adam Mickiewicz ?

Vous effectuez également de nombreux stages en France tout au long de votre carrière, à la Sorbonne, à l’Université de Rennes II, à celle de Lyon II…

Vous êtes en effet une spécialiste aussi bien de philologie slave que de philologie romane et vous vous êtes penchée dans vos travaux de recherches sur la grammaire descriptive de la langue française et la grammaire contrastive franco-polonaise.

Vous êtes également une spécialiste reconnue des questions relatives à la traduction et l’interprétation. Vous avez formé, avec une approche rigoureuse de la didactique, de très nombreux traducteurs et d’interprètes du et vers le français, qui grâce à vous ont atteint un niveau absolument remarquable dans leur art, ce dont la France ne peut que vous être reconnaissante. Vous êtes par ailleurs l’auteur de nombreuses publications de référence sur ce sujet, dont je ne citerai qu’un ouvrage, portant sur l’éthique du métier d’interprète et au titre particulièrement piquant : « Ty nic nie mów, ja będę tłumaczył » !

Membre du directoire de l’association Plejada, association des romanisants de l’enseignement supérieur en Pologne, ainsi que du réseau de chercheurs Lexicologie Traduction Terminologie, vous vous impliquez fortement dans le développement de la coopération scientifique franco-polonaise dans vos domaines d’excellence. Votre participation à de nombreuses conférences internationales, tant en Pologne qu’à l’étranger, consacrées aux problématiques linguistiques de la langue française contribue de manière notable au rayonnement de cette langue.

Outre vos travaux de recherche, vous continuez également d’enseigner : vous avez en effet toujours eu à cœur de partager vos connaissances et votre savoir, et les étudiants qui se sont succédé sur les bancs de vos cours peuvent témoigner de votre sens aigu de la pédagogie et de votre dévouement à leur transmettre votre connaissance intime de la langue française.

Vous avez également eu parmi vos élèves de nombreux diplomates venus exercer leur mission en terre polonaise et à qui vous avez enseigné avec une patience infinie les subtils raffinements des déclinaisons polonaises et des formes idiomatiques de cette langue, la rendant ainsi aisément accessible. Parmi ces élèves, se trouvait votre serviteur, qui peut donc témoigner de la qualité et du haut niveau d’exigence de votre enseignement grâce auquel il peut vous rendre aujourd’hui cet hommage dans la langue de Mickiewicz.

Chère Małgorzata, pour vos mérites dans acquis au service du rayonnement de la langue française en Pologne, la France vous a nommée officier de l’Ordre des Palmes académiques.

Małgorzata Tryuk, au nom du ministre de l’Éducation nationale, je vous fais officier de l’Ordre des Palmes académiques.

***

Chère Barbara Kucharczyk,

Vous êtes également native de Varsovie où vous avez étudié deux matières qui se marient très bien, à savoir la langue française et l’économie. Vous êtes en effet titulaire à la fois d’un diplôme de philologie romane obtenu à l’Université de Varsovie et d’un diplôme de management économique décerné par l’École supérieure de commerce de Varsovie et l’École des hautes études commerciales de Paris, HEC.

Vous avez encore perfectionné votre formation par un diplôme de français des affaires de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris.

Forte de ces atouts, vous gravissez alors rapidement les échelons au sein de la première banque franco-polonaise, la banque d’initiatives socio-économiques Bise, créée au début des années 1990. Responsable du bureau français de la banque, puis responsable du développement de la partie banque de détail vous devenez ensuite directrice-adjointe du développement commercial de cette banque en Pologne.

Il y a cinq ans, vous rejoignez le Bureau du Crédit industriel et commercial (CIC) en Pologne, dont vous occupez le poste de directeur général.

Très investie dans la vie associative franco-polonaise, vous vous êtes toujours personnellement impliquée dans le développement des relations entre la France et la Pologne. Ayant à cœur de mettre en valeur la culture française des affaires, vous êtes également un fervent défenseur de la langue française dans le milieu des affaires, dont vous n’hésitez pas à vous faire le promoteur, notamment dans le cadre des actions de l’Association France-Pologne dont vous êtes membre du directoire.

Cet engagement jamais démenti en faveur du rayonnement économique et culturel de la France en Pologne vous vaut d’être aujourd’hui décorée dans l’ordre de la Légion d’Honneur.

Barbara Kucharczyk, au nom du président de la République, je vous fais chevalier de la Légion d’Honneur.

***

Madame le Recteur, chère Katarzyna Chałasińska-Macukow,

Vous êtes née pour votre part à Łódź, mais avez, vous aussi, effectué vos études, de sciences physiques, à l’Université de Varsovie.

Après un petit détour de quatre années par l’Institut de physique de l’École polytechnique de Varsovie, vous retrouvez votre alma mater où vous obtenez votre doctorat ès sciences physiques.

Vous effectuez alors un stage à l’Université de Franche-Comté, université avec laquelle vous coopérerez ensuite régulièrement.

Spécialiste reconnue des sciences optiques, vous êtes l’auteur de très nombreuses publications dans ce domaine, et tout particulièrement dans celui de l’optoélectronique.

Parallèlement à votre cursus honorum universitaire, de l’habilitation au titre de professeur, vous occupez des responsabilités de plus en plus importantes au sein de l’Université de Varsovie : chef du laboratoire de traitement de l’information, directrice-adjointe de l’Institut de géophysique, vice-doyenne puis doyenne de la Faculté de physique, vice-recteur puis recteur durant deux mandats de l’Université de Varsovie, et durant le second de ces mandats, présidente de la Conférence des recteurs des établissements d’enseignement supérieur polonais [KRASP].

Dans ces prestigieuses fonctions, vous avez toujours vivement encouragé le développement des contacts avec les universités et grandes écoles françaises. Vous avez favorisé la mise en place de doubles diplômes franco-polonais avec la Sorbonne, l’Université de Poitiers, l’Institut national des langues et civilisations orientales ou l’École polytechnique. Vous présidiez notamment la délégation de recteurs polonais qui, il y a deux ans, s’était rendue en France pour y rencontrer des présidents d’universités françaises et nouer de nouvelles et prometteuses coopérations universitaires entre nos deux pays.

Pour votre engagement en faveur de la coopération universitaire franco-polonaise, mais aussi de la promotion du français comme langue des sciences, la France vous a nommée chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur.

Katarzyna Chałasińska-Macukow, au nom du président de la République, je vous fais chevalier de la Légion d’Honneur.

***

Dernière modification : 16/10/2013

Haut de page