Remise des insignes à MM. Adam Wodnicki, Jan Styczeń et à Mme Romana Agnel

Remise des insignes de
chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres à M. Adam Wodnicki,
d’officier dans l’Ordre national du Mérite à M. Jan Styczeń
et de Chevalier de la Légion d’Honneur à Mme Romana Agnel

(Consulat Général de France à Cracovie, le 27 novembre 2014)



Mesdames et Messieurs les Présidents,
Mesdames et Messieurs les Professeurs,
Mesdames et Messieurs les directeurs,
Mesdames et Messieurs, chers amis,


Je suis ravi de vous accueillir ce soir au sein de Consulat Général de France à Cracovie, et plus spécifiquement dans les locaux de l’Institut français, pour cette soirée culturelle et cette cérémonie de remise de décoration.


Comme vous le savez, l’Institut français de Cracovie entend œuvrer au rayonnement de la culture française dans cette ville et cette région de Pologne, grâce notamment à une collaboration active avec les milieux culturels. L’institut collabore ainsi avec le Bureau des festivals Cracovie, le Salon du livre, et les universités de la ville. A cet égard, une journée Campus France d’information et de promotion des études en France est organisée avec succès tous les ans dans les locaux de l’Institut.


L’institut français accompagne les festivals et évènements culturels polonais en favorisant la présence d’acteurs de la création française contemporaine, en organisant des expositions et ateliers artistiques dans ses locaux et en soutenant le développement d’échanges d’expertise. L’Institut français de Cracovie s’associe également à de nombreuses actions avec le Réseau européen EUNIC, comme par exemple la Journée Mondiale de la traduction, en lien avec la Chaire UNESCO de l’Université Jagellonne. Il participe enfin activement au débat d’idées et collabore ainsi avec le réseau des Alliances françaises en Pologne. Depuis le 1er janvier 2012, il constitue avec l’Institut français de Varsovie, l’Institut français de Pologne dont les missions ont été élargies afin de renforcer sa visibilité et ses actions.


Toutes ces actions n’auraient évidemment aucune résonance si elles ne trouvaient à s’appuyer sur des partenariats avec des institutions, mais aussi des individus, éminents, remarquables, dévoués à une cause, des individus qui ne revendiquent rien, qui ne demandent rien, mais qui agissent, par fidélité à une idée, par sens du devoir, par passion pour ce qu’ils font. C’est aussi pour honorer trois personnalités de cette envergure que nous sommes réunis ce soir, trois personnalités qui ont été nommées par la France au grade de chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, d’officier dans l’Ordre national du Mérite et de chevalier de la Légion d’Honneur.


L’Ordre des Arts et des Lettres est l’un des quatre ordres ministériels de la République française et, par conséquent, l’une de ses principales distinctions honorifiques, par laquelle le Ministère de la Culture et de la Communication honore les personnes qui se sont illustrées par leurs créations dans le domaine artistique ou littéraire, ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement de la culture française dans le monde.


L’Ordre national de la Légion d’Honneur a été institué par Napoléon Bonaparte en 1802 et l’Ordre national du Mérite par le général de Gaulle en 1963. Ces deux ordres récompensent les mérites de personnalités ayant contribué de façon exemplaire au rayonnement de la France et des valeurs qu’elle défend et promeut dans le monde.


Avant de remettre leurs insignes à M. Adam Wodnicki, à M. Jan Styczeń et à Mme Romana Agnel, permettez-moi d’évoquer brièvement, comme le veut la tradition, les mérites propres qui leur valent d’être ainsi distingués par la France.


Monsieur le professeur, Monsieur Adam Wodnicki,


Vous êtes né à Janów Lubelski, dans la voïvodie de Lublin. La seconde guerre mondiale marque votre jeunesse, où malgré votre âge, vous prenez part, dès l’âge de quatorze ans, à la Résistance, dans les rangs d’une organisation militaire issue du scoutisme : „Szare Szeregi”.


Après la guerre, vous suivez des études au Conservatoire de musique et à l’Académie des Beaux-arts de Cracovie, où vous y serez professeur, à partir de 1967.Vous y exercez ensuite les charges de doyen de la faculté de design industriel, puis de vice-recteur de l’Académie des Beaux-arts. Cette activité d’enseignant vous a également conduit en France, en tant que professeur invité, à l’École Supérieure des Beaux-arts de Toulouse.


A cette activité de professeur, vous ajoutez celle de créateur de revues littéraires et artistiques. Ainsi, dès 1956, vous participez à la création et à la direction du bimensuel artistique et littéraire Zebra. Vous êtes également membre-fondateur de Cap à l’Est, une Association des poètes francophones de l’Europe de l’Est, et coorganisateur du festival européen de poésie, de théâtre et de musique qui se déroule chaque année en Slovaquie. Vous exercez également les fonctions de rédacteur-adjoint à la maison d’édition Austeria spécialisée notamment en littérature française.


Ecrivain accompli, vous avez récemment publié aux éditions Austeria votre dernière œuvre « Trilogie provençale », laquelle vient s’ajouter à une œuvre déjà prolifique. Enfin, vous êtes un traducteur reconnu de littérature et de poésie française. Cette facette de vos nombreux talents vous a par exemple rendu accessible à un public polonais les recueils de poésie de Saint-John Perse ainsi que les romans de Julien Gracq, dont Le rivage des Syrtes, contribuant ainsi au rayonnement de la culture française en Pologne.


Cet engagement, Monsieur le professeur, vous vaut d’être aujourd’hui décoré par la France au grade de chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.


Adam Wodnicki, au nom de la Ministre de la culture et de la Communication, nous vous remettons les insignes de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

****

Monsieur le professeur, Monsieur Jan Styczeń,


Vous entamez des études en physique auprès de l’Université Jagellonne de Cracovie. Vous y obtenez en 1962 votre maîtrise de physique, puis un Doctorat et une habilitation auprès de l’institut de physique nucléaire en 1969 et 1978.


De 1971 à 1972, vos études vous conduisent en France, pour y suivre un stage post-doctoral auprès du centre de recherches nucléaires de Strasbourg. Successivement professeur-adjoint, professeur associé puis professeur à l’Institut de physique nucléaire de Cracovie depuis 1969, vous obtenez en 1988 votre titre universitaire de professeur. Vous serez ensuite Directeur-adjoint de l’Institut de physique nucléaire de Cracovie.


De 1991 à 2012, vous avez été le coordinateur pour votre pays du partenariat entre l’Institut de Physique polonais et l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules du CNRS/CEA. En 2006, une convention signée avec le CNRS/CEA vous a permis de coordonner la coopération franco-polonaise dans le domaine de la physique nucléaire, rendant possible jusqu’à 700 jours d’échanges de chercheurs des deux pays chaque année et près de 1 000 publications scientifiques depuis cette date.


Président du Consortium des Instituts polonais de physique nucléaire (COPIN) de 2006 à 2012, vous êtes depuis 2003 vice-président du Comité de physique de l’Académie polonaise des sciences (PAN).


Consciente de votre engagement en faveur à l’approfondissement de la coopération scientifique franco-polonaise en physique nucléaire et en faveur du rayonnement scientifique français en Pologne, la France a souhaité vous nommer officier dans l’Ordre national du Mérite.


Jan Styczeń, au nom du Président de la République, nous vous remettons les insignes d’officier dans l’Ordre national du Mérite.

***

Madame Romana Agnel,


Vous êtes née à Cracovie. C’est dans votre ville natale que vous avez effectué vos études de danse, au sein de l’École de ballet. De nationalité polonaise et française, vous poursuivrez ensuite vos études en France. Vous y obtiendrez un diplôme d’études approfondies auprès de l’Université Paris-Sorbonne (Paris-IV) et serez également diplômée du Conservatoire national de Paris, après y avoir suivi des cours de danse baroque.


Dès 1993, vous êtes chargée de cours à l’Académie de Musique de Cracovie, puis, cinq ans plus tard, vous créez la fondation Ardente Sole afin de promouvoir la danse ancienne.


Chorégraphe, danseuse et directrice d’un festival de danse à la renommée mondiale, votre carrière a été menée de front en Pologne et en France. Entre 1992 et 2013, vous travaillez successivement à de très nombreux spectacles et festivals dans vos deux pays, notamment auprès pour le Théâtre Baroque de France, le Théâtre des Champs Élysées, le Théâtre Atelier Lyrique de Tourcoing ou encore le Festival de Vaux-le Vicomte.

Vous avez également fondé le festival international « Cracovia Danza », organisé chaque année au château royal de Wawel à Cracovie ainsi que l’« Académie baroque », organisée en association avec l’Institut français de Cracovie.


Votre engagement, Madame, en faveur de la promotion de la danse et du rayonnement de la France en Pologne vous vaut d’être aujourd’hui décorée au grade de chevalier de la Légion d’Honneur.


Romana Agnel, au nom du Président de la République, et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons chevalier de la Légion d’Honneur.

****

Dernière modification : 01/12/2014

Haut de page