Remise des insignes (Varsovie, 12 mai 2014) [pl]

Remise des insignes
de chevalier dans l’Ordre national du Mérite
à Mme Cathy-Anne Gerulewicz,
de chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques
à M. Andrzej Krztoń, à Mme Anna Adamczyk et au professeur Maciej Wołowicz,
et d’officier dans l’Ordre des Palmes académiques
à Mme Anna Perlińska

(Varsovie, le 12 mai 2014)

Mesdames et Messieurs, chers amis,

Nous sommes rassemblés ici ce soir pour rendre hommage aux mérites éminents d’une Française, chef d’entreprise installée en Pologne, Madame Cathy-Anne Gerulewicz, nommée dans l’Ordre national du Mérite, et de quatre Polonais qui se sont vu décerner par la France les Palmes académiques : Madame Anna Adamczyk, directrice du groupe scolaire Stefania Sempołowska de Varsovie, Madame Anna Perlińska, directrice durant plus de vingt ans de l’Alliance française de Łódź, le docteur Andrzej Krztoń, ingénieur du centre des polymères de l’Académie polonaises des sciences, et le professeur Maciej Wołowicz, vice-doyen de la faculté d’océanographie de l’Université de Gdańsk. 

L’Ordre national du Mérite a été institué en 1963 par le général de Gaulle pour récompenser les mérites distingués rendus à la nation française et acquis, soit dans une fonction publique, civile ou militaire, soit dans l’exercice d’une activité privée.

Créé en 1808 par décret impérial, l’Ordre des Palmes académiques est quant à lui présidé par le ministre de l’Éducation nationale. Il a pour but d’honorer les personnes dont les services au sein de l’université et du monde de l’enseignement contribuent effectivement à l’expansion intellectuelle et scientifique de la France dans le monde.

Avant de remettre leurs insignes à ces remarquables personnalités, permettez-moi de retracer en quelques mots leur parcours et les mérites qui leur ont valu d’être ainsi distingués.

***

Je me tourne d’abord vers Mme Cathy-Anne Gerulewicz.

Chère Cathy-Anne Gerulewicz, à la tête d’une entreprise promouvant le savoir-faire français en matière, notamment, de décoration d’intérieur en Pologne, vous êtes un membre de la communauté d’affaires française de Varsovie au dynamisme reconnu, et un partenaire apprécié du service économique de cette Ambassade et d’UbiFrance. 

Permettez-moi cependant d’aborder votre rapport à la Pologne d’abord dans sa dimension affective avant d’évoquer vos mérites professionnels. En effet, dès le début des années 1990, de retour d’un voyage dans cette jeune Pologne libre qui vient de se débarrasser du carcan de la dictature communiste, vous fondez, encore étudiante, l’association humanitaire Polskie Dzieci, dont l’engagement en faveur des enfants polonais se concrétise par l’acheminement, de la France vers la Pologne, d’équipements hospitaliers, de lait en poudre, de petits pots ou encore de vêtements afin d’améliorer des conditions de vie et d’accès aux soins encore précaires.

Cet attachement pour la Pologne ne se démentira pas et, quelques années plus tard, vous revenez y fonder une société spécialisée en décoration et aménagement d’intérieur, qui devient rapidement une référence dans le secteur. À la tête de cette société, vous favorisez l’implantation, en Pologne de plusieurs grands noms français de ce secteur dont vous promouvez le savoir-faire et les réalisations. Dans le même temps, vous vous investissez dans la communauté française de Varsovie, devenant un conseil et un soutien précieux pour les nouveaux expatriés.

Chère Cathy-Anne Gerulewicz, tant vos mérites au service du rayonnement économique de la France en Pologne que votre engagement au sein de la communauté française de Varsovie, vous ont valu d’être nommée par le président de la République française chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Cathy-Anne Gerulewicz, au nom du président de la République, je vous fais chevalier de l’Ordre national du Mérite.

***

Je me tourne à présent vers le docteur ingénieur Andrzej Krztoń.

Docteur Andrzej Krztoń, ingénieur travaillant au Centre des polymères de Zabrze de l’Académie polonaises des sciences (PAN), vous êtes également un parfait francophone et un grand francophile et l’engouement que vous portez pour notre pays a trouvé sa traduction concrète tout au long de votre carrière scientifique.
Vous avez en effet effectué plus de dix séjours scientifiques en France dans les années 1990 et 2000, au titre desquels on peut citer notamment un séjour de vingt mois à l’Université de Metz ainsi que votre séjour en tant que professeur invité à l’université parisienne Pierre et Marie Curie.

Vos liens avec la France vous ont poussé à développer un groupement de recherche international « catalyse pour l’environnement », devenu aujourd’hui « catalyse pour le post-traitement des émissions polluantes et la production d’énergies renouvelables » et reposant sur une base franco-polonaise forte, avec un partenariat dont vous êtes l’initiateur entre la PAN et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Particulièrement dynamique, ce groupement de recherche tient chaque année son université d’été en Pologne et sa dernière édition, en septembre 2013 en Mazurie, a réuni huit laboratoires français et dix laboratoires polonais.

Cher Andrzej Krztoń, tout au long de votre carrière vous avez œuvré à développer les liens scientifiques entre la France et la Pologne et à promouvoir l’usage de la langue française dans les milieux scientifiques. Votre nomination par le ministre de l’Éducation nationale dans l’ordre des Palmes académiques traduit la reconnaissance de la France pour votre action et votre engagement.

Andrzej Krztoń, au nom du ministre de l’Éducation nationale, je vous fais chevalier de l’Ordre des Palmes académiques.

***

Je me tourne à présent vers Madame Anna Adamczyk.

Madame la directrice, titulaire d’un diplôme de biologie, vous êtes depuis près de dix ans la directrice du groupement scolaire Stefania Sempołowska de Varsovie, l’un des établissements les plus réputés de la capitale.

Tout au long de votre carrière, vous avez toujours eu à cœur d’œuvrer au développement de la section bilingue francophone de votre établissement, projet dans lequel vous vous êtes impliquée dès ses débuts et à toutes les étapes de sa mise en place, contribuant notamment à la formation des équipes pédagogiques. Dans vos fonctions de directrice, vous vous êtes attachée à garantir la pérennité de la section bilingue francophone du lycée, engageant notamment des enseignants locuteurs natifs afin de garantir la qualité d’enseignement du français dans votre établissement.

Chère Anna Adamczyk, votre engagement tout comme celui de l’équipe enseignante que vous animez et dirigez sont reconnus et appréciés des autorités polonaises qui, régulièrement, récompensent les projets de votre établissement et l’excellence des résultats obtenus par vos élèves. Il va de soi que cet engagement si remarquable est également reconnu et apprécié – et ô combien ! – par la France, et c’est pourquoi le ministre de l’Éducation nationale a tenu à vous nommer dans l’ordre des Palmes académiques, en reconnaissance de vos efforts et de vos mérites dans la promotion de la langue française.

Anna Adamczyk, au nom du ministre de l’Éducation nationale, je vous fais chevalier de l’Ordre des Palmes académiques.

***

Je me tourne à présent vers le professeur Maciej Wołowicz.

Monsieur le professeur, directeur du département des écosystèmes marins de l’Institut d’océanographie de l’Université de Gdansk, ancien vice-doyen de la faculté d’océanographie et de géographie, vous êtes l’un des plus grands spécialistes polonais d’océanographie. Après l’obtention d’une maîtrise et la soutenance d’une thèse en biologie marine à l’Université de Gdańsk, vous vous imposez comme un spécialiste des systèmes côtiers et de l’environnement des estuaires. Auteur de plus d’une centaine d’articles techniques dans des revues polonaises et internationales ainsi que de deux ouvrages de référence, vous obtenez en 2000 le titre universitaire de professeur.

Tout au long de votre carrière et jusques à aujourd’hui, vous contribuez grandement, par votre maîtrise de la langue française et par votre intérêt pour notre pays, à renforcer la coopération entre nos deux pays dans le domaine de la recherche. Ainsi avez-vous mis en place avec l’Institut Paul-Émile Victor de Brest un partenariat pour des recherches sur les zones arctiques ; vous avez également encadré des thèses en cotutelle en France, où vous avez été professeur invité des universités d’Aix-Marseille et de La Rochelle. Devenu responsable des relations avec la France à l’Université de Gdańsk, vous multipliez les accords bilatéraux et les partenariats avec les universités françaises et les centres de recherche, notamment l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER) dont vous êtes le correspondant en Pologne.

Enfin, l’Ambassade de France en Pologne vous connaît également comme un indéfectible partenaire pour le soutien aux dispositifs de coopération scientifique et universitaire, notamment dans le cadre du programme POLONIUM et des doubles diplômes universitaires franco-polonais.

Monsieur le professeur, cher Maciej Wołowicz, les relations étroites que vous avez nouées avec vos homologues français ont initié une coopération scientifique de très haut niveau entre nos deux pays dans le domaine de l’océanographie. Pour saluer votre engagement et votre action, le ministre de l’Éducation nationale a décidé de vous nommer dans l’ordre des Palmes académiques.

Maciej Wołowicz, au nom du ministre de l’Éducation nationale, je vous fais chevalier de l’Ordre des Palmes académiques.

***

Je me tourne enfin vers Madame Anna Perlińska.

Chère Anna Perlińska, après des études de philologie romane et une première partie de carrière dans le domaine des télécommunications, vous prenez en charge au début des années 1980 les actions culturelles de l’Alliance française de Łódź en même tant que vous y enseignez le français.

Devenue quelques années plus tard directrice de cette Alliance française, vous présidez pendant plus de vingt ans à sa destinée. Soucieuse de faire évoluer une structure alors rattachée à l’Université de Łódź, vous vous investissez résolument dans la mise en place d’une nouvelle structure associative. Vous accompagnez en conséquence la nouvelle Alliance française Manufaktura, en vous y engageant comme enseignante, chargée de mission culturelle et vice-directrice.
Vous avez su faire profiter cette jeune Alliance française des nombreuses relations que vous avez tissées tout au long de votre carrière à Łódź, contribuant ainsi grandement à son développement et à sa promotion, notamment auprès des autorités locales et régionales.

Chère Anna Perlińska, vous aviez été nommée chevalier dans l’ordre des Palmes académiques en 2000, en reconnaissance de votre action et de votre engagement en faveur de la promotion de la langue française. Depuis lors, vous avez poursuivi vos efforts et, durant vos quarante années de carrière, vous n’avez cessé d’œuvrer toujours plus intensément au rapprochement entre la Pologne et la France. Le ministre de l’Éducation nationale a souhaité saluer ces nouveaux mérites que vous vous êtes acquis en vous promouvant au grade d’officier dans l’ordre des Palmes académiques.

Anna Perlińska, au nom du ministre de l’Éducation nationale, je vous fais officier de l’Ordre des Palmes académiques.

***

Dernière modification : 12/05/2014

Haut de page