Remise de décorations à Mme Grazyna Zakrzewska-Koltuniewicz, à M. Adam Sankowski et à Mme Małgorzata Pyziak-Szafnicka [pl]

Remise de décorations à Mme Grazyna Zakrzewska-Koltuniewicz, à M. Adam Sankowski et à Mme Małgorzata Pyziak-Szafnicka

(Résidence de France à Varsovie, le 24 mars 2015)



Mesdames et Messieurs, chers amis,

Si j’ai le plaisir et l’honneur de vous réunir ce soir à la Résidence de France à Varsovie, c’est pour rendre hommage à trois personnalités qui ont contribué et contribuent, de manière remarquable, au rayonnement de la France en Pologne, avec un dévouement qui leur vaut ce soir d’être distingués dans les Ordres nationaux du Mérite et de la Légion d’honneur.

L’Ordre national de la Légion d’honneur a été institué par Napoléon Bonaparte en 1802 et l’Ordre national du Mérite par le général de Gaulle en 1963. Tous deux ont vocation à récompenser les mérites éminents de personnalités ayant contribué de façon exemplaire au rayonnement de la France et des valeurs qu’elle défend et promeut dans le monde.

Avant de remettre leurs insignes à Mme Grazyna Zakrzewska-Koltuniewicz, à M. Adam Sankowski et à Mme Malgorzata Pyziak-Szafnicka, permettez-moi d’évoquer brièvement, comme le veut la tradition, les mérites propres qui leur valent d’être ainsi distingués par la France.

***

Madame Grazyna Zakrzewska-Koltuniewicz,

Née à Varsovie, vous embrassez une carrière scientifique en entamant des études supérieures auprès de l’Institut de Chimie et de Technologie nucléaire à Varsovie. Parallèlement à votre doctorat, que vous obtenez en 1997, vous travaillez activement auprès de l’institut de Chimie et de Technologie nucléaire, où vous devenez chef du laboratoire d’étude des processus membranaires. Les enjeux chimiques du nucléaire occuperont par la suite l’essentiel de votre activité de chercheur. En 2006, vous présentez votre thèse d’Habilitation à diriger des recherches en Sciences Techniques–Ingénierie Chimique.

Vos très nombreuses publications et articles, parus ces vingt dernières années dans les revues scientifiques internationales les plus prestigieuses, vous valent une très grande audience dans la communauté scientifique et font de vous une personnalité de premier plan du milieu nucléaire polonais. Votre expertise et vos travaux vous valent la reconnaissance des plus grands acteurs institutionnels, tant en Pologne qu’à l’étranger. C’est ainsi que vous êtes représentante de la Pologne dans le Comité pour les déchets radioactifs auprès de l’OCDE mais également membre d’un groupe d’experts auprès de la Commission Européenne – EURATOM. Vous avez été associée à la rédaction du Plan National de Gestion des Déchets radioactifs actuellement en cours d’élaboration par le gouvernement polonais.

Expert dans le monde de la recherche polonaise du nucléaire, vous êtes également très engagée dans de nombreuses associations, comme membre de leur conseil d’administration. Je citerais notamment l’Association Nucléonique, l’Association membranaire ou encore l’Association des Inventeurs polonais. Vous êtes surtout très engagée en faveur de l’égalité professionnelle des femmes dans le secteur du nucléaire. A ce titre, vous avez été l’une des fondatrices de la branche polonaise de l’association WIN (Women In Nuclear) qui regroupe les femmes travaillant dans le domaine du nucléaire et dans ses nombreuses applications possibles, comme l’énergie, l’espace, la médecine ou encore la biologie.

Au cours de votre carrière, vous n’avez eu de cesse de mettre votre renommée, liée à l’excellence de votre parcours et à celle de vos publications scientifiques, au service des valeurs que la Pologne et la France ont en partage comme l’égalité professionnelle entre les Hommes et les Femmes.

Aujourd’hui, c’est à la fois votre parcours dans le secteur du nucléaire et votre engagement personnel que la France entend honorer en vous remettant les insignes de chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Grazyna Zakrzewska-Koltuniewicz, au nom du Président de la République française, nous vous remettons les insignes de chevalier de l’Ordre national du Mérite.

***

Monsieur Adam Sankowski,

Né à Varsovie, vous vous découvrez très tôt, en particulier par un environnement familial très favorable, une attirance particulière pour la France, qui ne vous conduit pas seulement à étudier la Philologie romane à l’Université de Varsovie, mais également à suivre des cours à l’Institut Français de Gestion. Diplômé de ces deux institutions en 1994, vous poursuivez vos études et entamez, dès l’année suivante, un master co-habilité par HEC Paris et par la Szkola Glowna Handlowa (SGH) de Varsovie.

En 1995, tout juste nommé directeur de Life Plus, l’un des réseaux leaders des intermédiaires d’assurance en Pologne, et conscient de l’importance qu’il y a à cultiver les liens entre jeunes entrepreneurs français et polonais, vous contribuez à la création de l’Association France-Pologne qui a vocation à regrouper les anciens étudiants polonais ayant effectué des formations universitaires francophones. Cette association, dont vous êtes à la tête depuis sa fondation, fête cette année ses vingt ans d’existence.

Vingt années pendant lesquelles elle s’est toujours distinguée par son énergie et son engagement dans le développement des relations franco-polonaises dans tous les domaines. Je tiens à ce titre à saluer l’organisation, chaque année depuis 2001 et en partenariat avec l’ONG Polska Akcja Humanitarna, de l’initiative « Les entreprises françaises pour les enfants polonais » qui permet aux entreprises françaises installées en Pologne de participer au financement de repas scolaires pour les enfants polonais défavorisés.

Votre engagement à la tête de cette association vous a également permis de convaincre votre pays, membre observateur de la Francophonie, d’être représenté aux Jeux de Nice en 2013 grâce à l’envoi d’une délégation.

Président de la Chambre des Intermédiaires d’Assurance et de Finance depuis 2002, membre du Conseil pour le Développement du Marché Financier auprès du Ministre des Finances depuis 2006 et membre de la Chambre Nationale du Commerce depuis 2009, vous êtes également parvenu à trouver le temps et l’énergie nécessaires pour œuvrer activement, à travers l’Association France-Pologne, au renforcement des relations franco-polonaises. Vous défendez par ailleurs les intérêts commerciaux de la France en Pologne en siégeant activement au Conseil de la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Pologne.

Vous apportez enfin et depuis des années un soutien constant et remarquable à l’entrepreneuriat français en Pologne et au renforcement des partenariats entre les universités de nos deux pays. Aujourd’hui, c’est votre engagement de longue date au service du renforcement des liens entre nos deux pays que la France entend honorer en vous remettant les insignes de chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Adam Sankowski, au nom du Président de la République française, nous vous remettons les insignes de chevalier de l’Ordre national du Mérite.

***

Madame le juge, Małgorzata Pyziak-Szafnicka,

Vous êtes née à Łódź, ville où vous entamez de brillantes études de droit à l’université de la ville. En 1978, vous y obtenez votre maitrise. Tout en travaillant à votre thèse de Doctorat, soutenue en 1987, vous êtes maitre-assistant puis professeur-adjoint. Votre engagement et votre activité au sein de l’université de Łódź vous valent de devenir le vice-doyen puis le doyen de la Faculté de droit et d’administration de celle-ci.

En complément de vos activités académiques, vous êtes l’auteur de nombreux travaux et de publications dans le domaine du droit, à l’instar de votre manuel de Cours élémentaires de droit civil, publié pour la première fois en 1999.

Ce droit civil, dont vous êtes l’une des plus grandes spécialistes en Pologne, est l’un des nombreux traits d’union entre nos deux pays. En effet, en raison de l’histoire, et notamment de la postérité du code napoléonien, celui-ci irrigue encore aujourd’hui le droit des affaires de la Pologne, et plus encore son droit civil. La France vous doit beaucoup car tout au long de votre carrière, vous avez fait connaître la culture du droit français en Pologne. Vous avez notamment été la fondatrice et la directrice de l’École de droit français de Łódź, mais également la présidente de la section polonaise de la Commission internationale de l’Etat civil (C.I.E.C.), dont le but est de promouvoir la coopération internationale en matière d’Etat civil et d’améliorer le fonctionnement des services nationaux dans ce domaine.

Tout au long de sa carrière, vous avez contribué au renforcement des échanges universitaires et d’expertise avec la France dans le domaine du droit. Membre de l’association Henri Capitant des amis de la culture juridique française, vous avez participé à l’organisation de colloques et séminaires rassemblant juristes français et polonais. Vous êtes aujourd’hui la garante des liens de coopération très étroits entre les professeurs de l’université François Rabelais de Tours, dont vous avez été faite docteur honoris causa en 2010, et l’université de Lodz, en développant notamment des échanges d’enseignants et d’étudiants, comme avec le projet PHC Polonium.
Membre actif de la vie juridique de votre pays en plus de toutes vos activités, vous devenez en 2006 membre de la commission de codification du droit civil auprès du Ministre de la Justice. Depuis 2011, vous êtes juge à la Cour constitutionnelle.

Aujourd’hui, c’est votre parcours et votre action d’exception dans l’univers juridique ainsi que votre engagement à mieux faire connaître la culture du droit français en Pologne, que la France entend honorer en vous remettant les insignes de chevalier de l’Ordre de la Légion d’honneur.

Małgorzata Pyziak-Szafnicka, au nom du Président de la République française, nous vous remettons les insignes de chevalier de l’Ordre de la Légion d’honneur./.

Dernière modification : 25/03/2015

Haut de page