Réception du prix ŻyRYBKA à Żyrardów - 23 septembre 2016

Monsieur le Maire,
Mesdames et messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs,

Lors de la première révolution industrielle, Philippe de Girard, ingénieur et inventeur français de génie, a eu la bonne fortune d’être nommé dans cette région « ingénieur national en chef des mines » ainsi que « surveillant de la construction de la compagnie des bateaux à vapeur ». Il a pu ainsi donner libre cours à ses capacités d’inventeur avec de nombreuses réalisations technologiques telles qu’un « chrono-thermomètre », une « machine à résoudre les équations », une autre « à tourner les bois des fusils », un « extracteur de jus de betterave », ou encore un « amplificateur de son pour piano » qu’il baptise « trémolophone ». C’est surtout sa machine à filer le lin inventée quelques années plus tôt, qui a marqué son époque et la vie de Żyrardów.

Nul ne sait ce que pourrait penser ou dire Philippe de Girard, mais il y a fort à parier qu’il serait particulièrement fier d’avoir pu contribuer à la création et à l’essor de votre commune. Il serait également heureux de voir que la municipalité poursuit son œuvre de construction en investissant également dans la culture dans le cadre de ce beau Festival interdisciplinaire des Arts "la Ville des Etoiles" et en mettant ainsi à l’honneur des personnalités qui ont marqué et marquent toujours la construction de votre ville.

Cette année 2016, est le centième anniversaire de votre ville. Ce centenaire est l’occasion de revenir sur votre histoire, de regarder le chemin accompli. Les liens qui vous unissent à la France sont forts et je sais votre attachement à la France, qui se traduit par un jumelage avec la ville de Lourmarin, par la volonté de la municipalité de soutenir l’enseignement du français dans les écoles de Żyrardów, ou encore les actions culturelles qui sont menées dans votre commune. Ce centenaire est aussi l’occasion d’envisager l’avenir et je vous encourage à entretenir la flamme de la francophilie, de poursuivre votre action en faveur de la diversité linguistique et notamment de l’enseignement du français. C’est en effet l’avenir des jeunes générations qui se joue dans la construction des projets d’aujourd’hui.

C’est donc tout naturellement que Monsieur l’Ambassadeur de France a accordé son patronage à et son soutien à l’organisation de ce centenaire et je suis très heureux, en son nom, de recevoir ce jour ce prix. La ville a choisi que le prix ait la forme d’un poisson d’or, est-ce le poisson qui accorde trois vœux à celui qui le pêche ? Si tel est le cas, je ne ferai que le vœu de liens toujours plus forts entre Żyrardów et la France.

Dernière modification : 26/09/2016

Haut de page