Réception à l’occasion de la réunion des directeurs des établissements bilingues francophones (le 28 mars à l’Ambassade de France) [pl]

Mesdames et messieurs les représentants des autorités éducatives et politiques,
Mesdames et messieurs les directeurs,
Mesdames et messieurs les professeurs,

C’est une belle histoire d’amour que nous célébrons aujourd’hui, celle de vos écoles avec la langue française et les cultures francophones. Cette romance a déjà plus de 20 ans, 22 exactement pour les premières sections de Varsovie, Cracovie, Katowice et Poznań.

Cela fait plus de 20 ans que vous formez la jeunesse polonaise à l’excellence, grâce à un enseignement exigeant du français et en français. Cette exigence linguistique bénéficie à tous les apprentissages, les élèves des sections bilingues progressant davantage dans l’ensemble des disciplines que leurs camarades.

Plus de 20 ans que vous offrez à ces jeunes une fantastique ouverture sur le monde francophone, sa diversité culturelle et ses valeurs universelles : la solidarité, la démocratie, le droit à l’éducation et le respect de la diversité. Voyages, échanges scolaires, mais aussi rencontres avec des œuvres, des artistes et des personnalités de différents horizons contribuent à la construction de leur conscience citoyenne et renforcent leur appartenance à une communauté mondiale de 220 millions de francophones.

Plus de 20 ans que la créativité de vos élèves s’épanouit grâce aux nombreuses activités péri-scolaires que vous organisez : festivals de chansons, réalisation de courts-métrages, ciné-clubs, ateliers théâtraux ou culinaires… Vos pratiques montrent que les cultures francophones sont une source intarissable où puiser pour nourrir leurs talents.

Présents dans toutes les grandes villes polonaises, les 22 collèges et 12 lycées bilingues francophones forment aujourd’hui près de 4000 élèves. Chaque année, plusieurs centaines d’entre eux se présentent à la matura bilingue, pour un taux de réussite avoisinant les 100%.

Mais, comme dans toute histoire d’amour, des menaces pèsent sur la passion qui anime vos équipes éducatives. Ces menaces ont pour nom « baisse des effectifs », « restrictions budgétaires », « avenir incertain », voire même parfois « indifférence » ou « lassitude »... Elles ont déjà eu raison de quelques sections, les plus fragiles, qui ferment progressivement leurs portes, à Lublin, Bialystok, Szczecin, ou Varsovie.

Il nous revient donc l’ardente obligation d’entretenir cette flamme.

Tout d’abord par la valorisation de la formation que vous offrez à vos élèves. Outre l’attestation de réussite, que l’ambassade de France continuera à délivrer à ceux qui réussissent la matura bilingue, l’Institut français, en partenariat avec les lycées bilingues, propose aux lycéens en dernière année de passer l’examen de français international DELF B2, pour une somme modique.

L’Institut français accompagne également les meilleurs établissements dans leurs démarches pour obtenir le label FrancEducation, attribué par le ministère français des Affaires étrangères aux sections bilingues d’excellence dans le monde entier. Il s’emploie de même à promouvoir vos sections auprès des universités françaises et polonaises, toujours à la recherche d’élèves ouverts, travailleurs et bien formés.

Mais l’Institut français doit aussi répondre à la soif de culture contemporaine de vos élèves comme de vos professeurs. Les outils numériques sont à cet égard une chance inestimable, et vos sections bénéficient ou bénéficieront d’un accès aux 300 films de la plateforme numérique IFCinéma ainsi qu’aux milliers de livres, revues et bandes dessinées de la médiathèque numérique Culturethèque.

Enfin, grâce au concours Génération bilingue organisé par l’Institut français avec le soutien d’Air France, 2 lycéens bilingues partiront en France cet été retrouver 60 autres jeunes francophones de 30 pays différents pour un séjour culturel et linguistique exceptionnel.

Je terminerai en rappelant que, comme dans toutes les histoires d’amour heureuses, il faut un mariage. C’est la raison pour laquelle l’Institut français signe aujourd’hui avec vous ces deux premières conventions avec les lycées Zmichowska et Kopernik, sous le prestigieux patronage du ministère polonais de l’Éducation nationale. Ces conventions garantissent ainsi la pérennité d’une coopération intense et de longue date.

Il ne me reste plus qu’à souhaiter longue vie aux sections bilingues francophones et à prononcer la formule consacrée : ils se marièrent et eurent beaucoup d’élèves…

Dernière modification : 28/03/2014

Haut de page