"Quels modèles de développement économique pour la Pologne ?" se demande le CHEDE [pl]

L’Ambassadeur de France, M. Pierre Buhler, a accueilli le 26 juin 2013 une délégation du Cycle des Hautes Etudes pour le Développement économique, le CHEDE, celui-ci ayant choisi Varsovie pour tenir le séminaire à l’étranger qu’il organise tous les ans depuis 2003, année de sa création.

A ces travaux du séminaire de Varsovie, trois journées d’un programme bien rempli, participent soixante-cinq cadres de haut niveau venus de France, représentants de professions libérales, militaires, élus.... Les membres du CHEDE sont des volontaires qui s’inscrivent au Cycle pour une année. Dans la délégation, à peu près également répartie entre hommes et femmes, tous exercent un métier en France. Ils organisent donc leur plan de travail pour pouvoir se rencontrer, sept à huit fois pendant l’année du cycle, dans des séminaires de trois jours. Ils sont originaires des administrations publiques, des collectivités territoriales comme des entreprises du secteur privé. Ces décideurs exercent des fonctions de parlementaire, de maire, de conseiller en Préfecture, de directeur de chambre de commerce, de magistrat, de chef d’entreprise ou de directeur financiers, de syndicaliste. Ils ont en commun d’être tous intéressés par les questions économiques, et par toutes les formes de coopération économique entre le secteur privé et le secteur public .

Le Service économique régional (SER) de l’Ambassade de France en Pologne leur a organisé un programme variant interventions et visites. Ils se déplacent une journée à Lodz où ils voient les autorités de la ville et visitent la Manufaktura ou un chantier de rénovation ferroviaire. Pendant les deux jours qu’ils passent à Varsovie, ils visitent des sites d’entreprises et une station de traitement des eaux usées, sont reçus à la Mairie, entendent, faites par d’éminents conférenciers polonais, diverses présentations sur l’économie ou le système social de la Pologne, ou sa place dans l’Union européenne. Le choix que fait le CHEDE de venir en Pologne montre une nouvelle fois que les décideurs français, quelles que soient les responsabilités qu’ils exercent, sont fort intéressés par ce grand pays d’Europe centrale et souhaitent mieux le connaître.

Dernière modification : 29/06/2013

Haut de page