Ouverture de la cérémonie de remise des prix du concours ECO-MIASTO [pl]

Monsieur Wojciech Kolarski, ministre conseiller du Président ,
Monsieur le Président Szpak (Zbigniew Szpak, Président de la KAPE),
Autres représentants institutionnels (noms des représentants en suspens)
Mesdames et messieurs les maires,
Chers partenaires,
Mesdames et messieurs,


C’est pour moi une grande joie de vous accueillir à l’Ambassade de France pour la troisième année consécutive, à l’occasion de la cérémonie de remise des prix du concours « ECO-MIASTO ».

A travers cette opération lancée en 2013, l’Ambassade de France en Pologne poursuit un travail engagé depuis plusieurs années afin d’encourager la transition écologique des villes polonaises. Cette initiative revêt cette une année une dimension particulière, puisque, comme vous le savez, Paris accueillera dans quelques semaines la COP21, Conférence internationale sur le climat. L’enjeu de cette dernière est crucial : contenir le dérèglement climatique qui menace nos sociétés et nos économies. 2014 a été l’année la plus chaude jamais recensée, et 2015 vraisemblablement battra le record, en effet le mois d’août de cette année était au plan mondial le plus chaud jamais enregistré. Nous l’avons d’ailleurs bien vu après un été torride ici en Pologne, où nous pouvions traverser la Vistule à pied.

A moins de deux mois de l’évènement, 146 pays, produisant 87% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ont déjà soumis leurs contributions nationales. Ces résultats remarquables et encourageants constituent une étape majeure en vue de l’adoption d’un accord universel sur le climat à Paris.

Toutefois, notre objectif ne sera pas atteint sans l’implication des territoires et en particulier des villes et de leurs citoyens. En effet, la lutte contre le réchauffement climatique est bien avant tout un défi local, puisque d’ici 2050, les villes accueilleront les 2/3 de l’humanité et émettront 70% des gaz carboniques. Or si les villes sont aujourd’hui particulièrement confrontées au défi climatique, elles sont dans le même temps des lieux décisifs d’innovation et d’expérimentation et apportent des solutions durables déterminantes pour répondre à ce défi.

Ainsi dans la perspective de la COP21, les Nations Unies ont créé en 2013 le portail NAZCA (« Zone d’Action pour le Climat »), qui rassemble les engagements concrets pris par les villes du monde entier, dont plusieurs villes françaises et polonaises, y compris Paris et Varsovie, pour agir contre le changement climatique. C’est la démonstration de la richesse même des actions climatiques d’acteurs non-étatiques clés, dont les municipalités, dans le but d’inviter les autres à hausser leur ambition en soutien au nouvel accord climatique universel.

C’est d’ailleurs le sens même de la « déclaration des maires européens pour le climat », adoptée à Paris le 26 mars dernier par les maires de 31 grandes villes européennes, dont les capitales des 28 Etats membres. Mme Hanna Gronkiewicz-Waltz était à Paris à cette occasion et je lui renouvelle mes remerciements. Ils se sont notamment engagés à réduire d’au moins 40% leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, à investir en priorité dans les secteurs principalement responsables des émissions de gaz à effet de serre – transports, bâtiment, approvisionnement en énergie et valorisation des déchets. Enfin, ils se sont engagés à favoriser la coopération et le partage d’expérience entre villes.

Je tiens à cette occasion à saluer chaleureusement la présence parmi nous de Mme Ged, Directrice de l’Agence parisienne du climat. J’espère que vos échanges depuis ce matin avec la ville de Varsovie, représentée ici même par M. Leszek Drogosz, Directeur du bureau des infrastructures de la ville de Varsovie, sont fructueux et permettront de poursuivre et de bâtir de solides projets de coopération, en particulier dans ce domaine crucial qu’est le climat. En effet Paris et Varsovie, qui collaborent depuis des années, ont mutuellement beaucoup à s’apporter dans ce domaine, que cela soit dans le secteur de la mobilité, de l’auto-partage notamment, ou dans celui de la transition énergétique en échangeant les bonnes pratiques.
Plus largement, c’est dans cette dynamique que s’inscrit ECO-MIASTO, en favorisant les échanges entre communes françaises et polonaises sur les politiques de développement urbain durable. Je vois ainsi une complémentarité entre notre diplomatie climatique au niveau international et l’action de terrain conduite par cette ambassade en direction des villes polonaises.
Cette année, les temps forts en ont été les quatre séminaires que nous avons organisés entre juin et septembre à Katowice, Lodz, Cracovie et Wroclaw, respectivement sur les thèmes de l’efficacité énergétique, de la gestion de l’eau, de la gestion des déchets et de la mobilité durable. L’édition 2015 d’ECO-MIASTO s’achève aujourd’hui avec la remise de prix aux villes polonaises les plus engagées dans ces quatre domaines.

Pour chacune des catégories précitées, un jury d’experts polonais indépendants, aux compétences reconnues, s’est réuni à l’Ambassade afin de désigner les villes lauréates. Certains membres du jury sont présents dans cette salle, aussi j’en profite pour les remercier chaleureusement d’avoir consacré une importante partie de leur temps à examiner les nombreux dossiers de candidature.

Les municipalités ont été jugées sur des réalisations concrètes, mais aussi sur leurs projets de développement durable et sur leur capacité à intégrer leurs habitants dans le processus. En effet, si le succès de la transition écologique dépend bien sûr de l’engagement des autorités publiques, elle nécessite l’adhésion et la participation active de la société civile. Je souhaite aujourd’hui remercier sincèrement les maires des 38 villes participantes et leurs équipes, pour lesquelles la participation au concours a mobilisé un temps de travail et une énergie précieuses.

Mais avant d’en venir au moment que vous attendez tous, la remise des prix, je voudrais également remercier l’ensemble de nos sponsors et partenaires, sans lesquels ECO-MIASTO ne pourrait exister.

Tout d’abord merci aux entreprises partenaires, Renault, partenaire historique de l’initiative, le groupe EDF (EDF Polska, TIRU et DK Energy), la SAUR, Schneider Electric et Saint-Gobain pour leur implication tout au long de cette opération. Ce soutien des entreprises françaises à notre action rappelle que la dimension partenariale est une composante essentielle du développement durable. A travers leur politique de responsabilité sociale et environnementale et par le biais des technologies innovantes qu’elles créent et mettent en œuvre, ces dernières sont des acteurs à part entière de la transition écologique.
Je tiens aussi à remercier chaleureusement les institutions polonaises partenaires d’ECO-MIASTO pour leur soutien fidèle, à commencer par le ministère de l’Environnement, le ministère des Infrastructures et du Développement régional. Merci également au Fonds national pour l’environnement et la gestion de l’eau (NFOŚiGW) et à l’Agence nationale pour les économies d’énergie (KAPE) pour leur expertise. De plus, je voudrais remercier le Partenariat pour le climat, l’Union des villes polonaises, l’Union des métropoles polonaises, URBACT pour leur engagement dans cette opération. Enfin, nous avons cette année un partenaire média : Teraz Środowisko, qui nous a soutenu tout au long de l’année et a permis de faire connaître cette initiative auprès du public polonais.

Mesdames et Messieurs, je vous remercie de votre attention.

Dernière modification : 15/10/2015

Haut de page