Lettre de l’Ambassadeur aux amis polonais (novembre 2015) [pl]

Chers amis polonais,

Depuis mon dernier message, à l’occasion de notre fête nationale, la Pologne s’est dotée d’une nouvelle majorité parlementaire. Quelques jours après le scrutin, le 28 octobre, le Président de la République recevait le Président Andrzej Duda en visite officielle à Paris. Pour y avoir été associé, je peux confirmer qu’elle a été marquée de bout en bout par une atmosphère chaleureuse et cordiale, reflet de l’amitié historique entre nos deux pays.

Outre le Président de la République et le Premier ministre, les Présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat ont reçu le chef d’Etat polonais, qui a également visité le Musée dédié à Marie Skłodowska-Curie. Parmi les cérémonies d’honneurs militaires qui ont marqué son accueil, celle de la Cour d’Honneur des Invalides, en compagnie du secrétaire d’Etat aux affaires européennes Harlem Désir, était particulièrement remarquable, comme vous pourrez le voir sur la photo jointe.

JPEG

Les entretiens ont permis d’aborder tous les sujets qui nous préoccupent aujourd’hui, qu’il s’agisse de la crise au Proche-Orient ou de celle des réfugiés, de la situation en Ukraine ou encore de la conférence de Paris sur le dérèglement climatique (COP 21). Mais ils ont surtout été l’occasion de réaffirmer notre entière disposition à continuer de développer et renforcer la relation stratégique qui lie nos deux pays. Celle-ci s’appuie sur les consultations intergouvernementales, dont la fréquence annuelle a été réaffirmée. La prochaine rencontre dans ce format, qui implique plusieurs ministres de part et d’autre, devrait avoir lieu début 2016. Le Président de la République a par ailleurs annoncé que la France accueillerait le prochain sommet du Triangle de Weimar, au premier semestre 2016. Cette disposition a reçu un accueil très favorable de la Pologne.

Ici, en Pologne, se décline au quotidien cette relation. La France, toujours soucieuse de ses responsabilités au sein de l’Alliance atlantique, enverra quelque 300 militaires à l’exercice Citadel Bonus de l’OTAN, qui se déroulera du 13 au 27 novembre sur le territoire polonais.

Sur un tout autre terrain, notre pays a pris, à la suite du vôtre en 2013, la responsabilité d’accueillir en décembre la conférence des Nations Unies sur la lutte contre le dérèglement climatique, la COP 21. Elle ne ménage aucun effort pour y obtenir un accord qui permette de limiter à 2 C° l’augmentation de la température moyenne de notre planète par rapport au début de l’ère industrielle. Cette ambition, notre pays veut la porter de concert avec nos partenaires européens, donc avec la Pologne.

Notre ambassade est particulièrement mobilisée pour relayer ici les thématiques autour desquelles cette conférence s’articule – la réduction des émissions de CO2, grâce, notamment, à l’énergie nucléaire, composante légitime d’un bouquet énergétique, bien entendu, mais aussi la « ville durable », l’efficacité énergétique, le respect de l’environnement… Le projet Eco-Miasto, qui vise à distinguer les villes les plus exemplaires à cet égard, en est l’expression la plus emblématique. Je vous invite à le découvrir sur leur site http://eco-miasto.pl/

Nous avons également lancé une coopération avec la Ville de Varsovie pour agir en faveur du climat – outre le « pique-nique du climat » organisé par la capitale fin août, je suis heureux de relever l’excellente coopération avec la Ville de Paris. J’ai écrit aux dirigeants des grandes entreprises et villes polonaises pour les inciter à rejoindre l’initiative NAZCA, par laquelle des entités du monde entier se mobilisent en faveur du climat. Les villes de Varsovie, Gdansk et Bydgoszcz l’ont du reste déjà fait, de même qu’une quinzaine d’entreprises polonaises, dont PKP.

Loin d’être une contrainte de plus sur l’activité économique, l’exigence environnementale et climatique est d’abord une chance, celle de jeter les bases d’une façon différente de produire et consommer non seulement notre énergie, mais l’ensemble des ressources. C’est la clef de l’économie de demain, de cette « économie verte » qui se dessine déjà. Elle sera le thème de la troisième édition des Entretiens de Varsovie, organisés par la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-polonaise le 21 novembre. Je vous engage à prendre connaissance de leur programme (http://spotkaniawarszawskie.pl/) et bien sûr à participer à ce moment unique.

Si cet automne a été placé sous la bannière des préparatifs de la COP21, il l’a été également sous celle de la « diplomatie économique ». Vous aurez peut-être vu fleurir, à partir de la mi-septembre les affiches du projet French Touch, la Belle Vie, qui consistait en une quinzaine commerciale, conclue par une soirée de chanson française à l’Opéra, avec la jeune génération de chanteurs de talent. Transmise en direct sur TVP Rozrywka, elle sera rediffusée, le 13 novembre à 22 h30, par TVP 2. Une belle réussite, pour une première, qui nous incite à poursuivre, et faire mieux encore, dans les années qui viennent.

Autre point haut de notre automne, le « forum Europe Centrale des affaires » rassemblera à Varsovie, du 25 au 27 novembre, 35 entreprises en quête de nouveaux partenaires en Pologne. Du côté polonais, nous attendons quelque 250 entreprises. Et le 26 novembre, Varsovie accueillera le deuxième Forum de l’Innovation, avec 15 clusters français invités à rencontrer leurs homologues polonais dans les secteurs les plus prometteurs – aéronautique, santé, infrastructures... Une initiative parallèle, mais nullement concurrente, est celle du Forum francophone de l’Innovation, le 2 décembre, qui aura pour objet de démontrer que le partage de la langue française peut être un atout pour faire vivre des partenariats et valoriser des ressources humaines francophones.

L’effervescence intellectuelle n’est pas en reste. Le cycle « Pensée française du XXIème siècle » a trouvé son rythme d’un conférencier par mois durant l’année académique. Je vous invite à le découvrir en consultant http://www.okf.uw.edu.pl/fr/debaty/2015/item/401-mysl-francuska-xxi-w.html

Mais bien d’autres actions sont en préparation dans différents cadres, telles que la visite de l’ancien ministre des affaires étrangères Hubert Védrine, à Varsovie le 13 novembre, où il donnera deux conférences, auxquelles je vous convie chaleureusement :

- l’une à 11 h sur « le retour de la géopolitique ; les crises internationales produisent-elles une renationalisation des politiques étrangères ? » (http://www.ecfr.eu/events/event
/powrot_geopolityki._czy_kryzysy_midzynarodowe_prowadza_do_renacjonalizacji)

- l’autre à 14 h sur « l’intangibilité de la frontière Oder-Neisse » (http://www.okf.uw.edu.pl/fr/debaty/2015/item/449-nienaruszalnosc-granicy-polsko-niemieckiej/449-nienaruszalnosc-granicy-polsko-niemieckiej.html)

Sur le terrain de la culture, l’exposition « Napoléon 1er ou la légende des arts » continue de rayonner au Château Royal, jusqu’au 13 décembre. Elle est illustrée, avec brio, de plusieurs conférences, sur le site même de l’exposition et notre prochain conférencier sera notre ancien Président de la République, M. Valéry Giscard d’Estaing, dont l’ouvrage « la victoire de la Grande Armée » est paru en polonais en 2012. Il interviendra le 27 novembre, et je vous convie chaleureusement à y assister (http://www.ambafrance-pl.org/-Wersja-polska-). Enfin, Emmanuel Starcky, le directeur du Musée National du Palais de Compiègne, qui a assuré la co-direction scientifique de l’exposition, clôturera ce cycle le 9 décembre.

Grâce à notre Institut Français, cette exposition n’est pas la seule à montrer la France en Pologne. Depuis le 23 octobre, le Centre culturel Zamek de Poznań présente une exposition intitulée « Malarze Normandii ; Delacroix, Courbet, Renoir, Monet i inni ». Pour ceux d’entre vous qui habitez la région ou envisagez de visiter cette cité magnifique pour la Saint-Martin ce 11 novembre par exemple, je vous la recommande vivement, c’est un moment de pur bonheur, comme s’en est convaincu GW (http://wyborcza.pl/magazyn/1,149122,19151652,ach-te-paniusie-na-plazy-w-zmiennej-aurze-wystawa-malarze.html)

L’exposition de photos « patrimoines ; l’histoire en mouvement », dédiée au patrimoine des villes d’art et d’histoire, sera, après avoir enchanté les publics de Varsovie, Cracovie et Wrocław, accueillie le 23 novembre à Szczecin. C’est une soprano française, Patricia Petibon, que cette ville a choisie pour inaugurer, le même jour, son opéra rénové.

Je saisis l’occasion de ce message pour rappeler que, comme les années précédentes, notre ambassade participera au « bazar de charité » annuel du corps diplomatique le dimanche 29 novembre, de 10h à 17h, à l’hôtel Marriott (Aleje Jerozolimskie 65/79). Un stand de restauration tenu par les chefs et l’équipe de la Résidence de France complètera un stand garni grâce à la générosité d’un grand nombre de donateurs. Le produit des ventes de ce bazar est versé à des organisations caritatives polonaises. Aidez-nous à faire encore mieux, et n’hésitez pas à venir en famille, et avec vos amis. A quelques semaines de Noël, générosité rimera avec bonnes affaires.

Enfin, je convie ceux de nos amis polonais qui résident dans la région de Varsovie - et se sentent concernés – à la cérémonie traditionnelle du 11 novembre au carré français du cimetière de Varsovie-Powązkowski (ul. Powązkowska 43/45, emplacement A 43) à partir de 9 h.

Dans l’attente des fêtes de fin d’année, j’adresse à tous les amis de la France les pozdrowienia de celle-ci.

Pierre Buhler

Dernière modification : 14/11/2015

Haut de page