Lettre de l’Ambassadeur aux Français de Pologne - mars 2017

Mes chers compatriotes,

C’est avec un réel plaisir que je continue, six mois après mon arrivée en Pologne, à aller à votre rencontre, à faire votre connaissance, partout où la présence française se manifeste dans ce pays si divers et si passionnant. J’étais ainsi à Katowice et dans sa région au début du mois de février et je vous verrai à Poznań le 6 avril prochain. Je me rends aussi régulièrement à Cracovie, où notre nouveau Consul général, Frédéric de Touchet, a désormais bien pris ses marques.

Je vous rappelle que l’élection présidentielle aura lieu les 23 avril (1er tour) et 7 mai (2ème tour). Elle sera suivie des élections législatives, à l’étranger les 4 juin (1er tour) et 18 juin (2ème tour) et en France les 11 juin (1er tour) et 18 juin (2ème tour). Trois centres de vote seront ouverts en Pologne : Varsovie, Cracovie et Wrocław. Je vous invite à consulter le lien suivant : http://www.ambafrance-pl.org/Elections-presidentielles-et-legislatives-de-2017-quand-ou-et-comment-voter
Vous y trouverez les informations détaillées sur les modalités de vote. Notez bien que notre gouvernement a finalement décidé de ne pas recourir au vote électronique pour les élections législatives de juin 2017.
Par ailleurs, le Consul général de France à Cracovie et le Consul de France à Varsovie organisent plusieurs tournées consulaires en mars, avril et mai. Ces visites vous permettront notamment d’établir une procuration de vote. Les dates précises vous sont communiquées par courriel.

Le jour du printemps, le 21 mars prochain, devient désormais un rendez-vous incontournable de la gastronomie française en Pologne avec la troisième édition de l’opération Goût de France/Good France. Lancée en 2015, elle consiste en un dîner à la française servi sur les cinq continents par deux mille grands chefs en leurs restaurants. Le succès de l’opération est croissant, puisque cette année, ils sont 159 chefs polonais à y participer dans toute la Pologne. Je vous invite à découvrir la liste de leurs restaurants sur le site de l’ambassade. Une très belle occasion de réunir les êtres qui vous sont chers autour d’un dîner à la française !

PNG - 466.5 ko
Lancement de Goût de France 2017, à Varsovie avec le grand chef étoilé Pierre Gagnaire (à droite sur la première photo) puis à Cracovie (au milieu et à droite)

Nous célébrons actuellement le mois de la Francophonie avec nos partenaires francophones et je me réjouis de la qualité et de la diversité du programme proposé, à Varsovie et en région. Tout au long du mois de mars, la France, aux côtés du Liban, du Congo, du Canada, de la Roumanie, du Luxembourg, du Maroc, de la Suisse, de la Tunisie, de la délégation Wallonie-Bruxelles et du Sénégal, propose des évènements dans toutes les disciplines telles que le cinéma, le théâtre, la musique, la littérature pour un large public. Je vous invite à prendre connaissance de l’intégralité du programme sur les pages de la Francophonie et à participer à ces manifestations autour de la langue française et de la richesse des cultures francophones.

PNG - 637.2 ko
A gauche : en compagnie du grand acteur polonais Jerzy Radziwiłowicz et de l’essayiste français Pascal Bruckner. A droite : lancement du festival de la Francophonie 2017 avec les autres ambassadeurs des pays participants

En avril, la France sera à Cracovie à l’honneur du festival Misteria Paschalia, évènement phare de la musique baroque en Europe du 10 au 17 avril. Jane Birkin viendra à Varsovie pour un concert inédit en version symphonique des chansons de Serge Gainsbourg le 19 avril à la Philharmonie.

Le cinéma et la littérature rythmeront le mois de mai, avec la 8ème édition du festival du film français du 10 au 17 mai à Varsovie et jusqu’à la mi-juin en région, la 13ème édition du festival lycéen Frankofilm qui rassemblera à la fin du mois de mai plus de 200 jeunes polonais à Zielona Góra sur le thème du « recyclage au sens propre et au sens figuré ». Enfin, le salon du livre de Varsovie, du 18 au 21 mai, sera, pour nous, le prélude de notre invitation d’honneur au salon du livre de Cracovie de cet automne.

J’achèverai ce panorama des temps forts culturels par l’annonce de l’exposition de Sarkis, artiste français d’origine arménienne. Ce « sculpteur d’espace » comme il se définit lui-même, investira fin juin le quartier de Praga au sein du musée des néons avec une œuvre créée pour ce lieu.

Quant à l’actualité économique, elle a été notamment marquée par la réduction du déficit bilatéral de la France. Avec des échanges commerciaux d’un montant global de 17,3 Md€ en hausse de 3,4% en 2016 et un déficit bilatéral qui s’est résorbé de 25,6% à la faveur des exportateurs français, la France constitue le cinquième partenaire de la Pologne. En particulier, les trois postes industriels les plus importants ont fait preuve d’un grand dynamisme l’année dernière : au sein du secteur des matériels de transport, les exportations de véhicules automobiles, sans compter les équipements et accessoires, se sont accrues de près de 23% et permettent au secteur de devenir le premier domaine d’exportations, tandis que les produits chimiques et cosmétiques français, désormais deuxième poste d’exportations vers la Pologne, ont progressé de 2,9% et les machines industrielles et agricoles demeurent le troisième domaine d’exportations vers la Pologne, en légère hausse de 1,8%.
S’agissant des importations de biens polonais en France, leur composition continue d’épouser la force productive des filiales polonaises d’entreprises françaises, notamment dans l’équipement automobile et pneumatique, les industries agroalimentaires (viandes de volailles), ainsi que dans le secteur des appareils électriques et ménagers.
En termes d’investissements directs étrangers, la France est représentée par de nombreux groupes, particulièrement dans les secteurs des télécommunications, de l’énergie, de la distribution et la banque, sans oublier le dynamisme des nombreuses PME qui portent le nombre d’entreprises implantées en Pologne à plus de 1.300. Ainsi, la France ne cesse de consolider sa quatrième place d’investisseur en Pologne (près de 18 Md€ d’investissements en 2015) et son troisième rang d’acteur étranger par capitalisation financière (près de 7 Md€ d’actifs contrôlés par des entités françaises en 2015). Le récent rachat d’Opel par PSA, avec trois implantations en Pologne, viendra encore renforcer la présence industrielle française dans le pays.

Au plan européen, l’actualité est également chargée. Le sommet de Rome du 25 mars commémorera le 60ème anniversaire de la signature du traité de Rome. Cette réunion à 27 s’inscrit dans un contexte exigeant, avec l’accumulation de crises, un environnement international instable et les interrogations qui pèsent sur l’avenir du projet européen. Ces difficultés doivent nous inciter à porter une ambition encore plus grande et réaliste. Le récent sommet de Versailles a permis au président de la République française, réunissant ses homologues allemand, espagnol et italien, de préciser notre vision d’une Europe unie, mais pas uniforme. L’idée est de faire en sorte que ceux qui le voudront puissent avancer dans différents domaines, comme la sécurité et la défense, les questions économiques et sociales, la fiscalité et la zone euro, tout en laissant la porte ouverte aux autres Etats membres qui voudront plus tard rejoindre les Etats plus avancés dans telle ou telle coopération différenciée.

Au plan militaire, ce mois de mars verra quatre trains traverser la Pologne et se diriger vers l’Estonie. Ils transporteront les véhicules blindés, incluant des chars Leclerc, et l’ensemble du matériel devant équiper le sous-groupement d’infanterie blindée déployé par la France dans le cadre de l’OTAN. Ces quelque 300 militaires stationneront près de la ville de Tapa durant le second semestre 2017. Ils pourront sur place conduire des entraînements avec le contingent britannique également déployé et les forces armées estoniennes. A la fin de l’année, ils seront relevés et l’unité sera redéployée en Lituanie pour une période de 6 mois. La France apporte ainsi sa contribution au renforcement du flanc oriental de l’Alliance, conformément à ses engagements au titre de l’OTAN.

Je termine cette lettre par une note sportive : Paris est candidate à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Ce grand projet, qui jouit d’un large soutien populaire et qui mobilise aussi bien les pouvoirs publics que le monde économique et le secteur associatif, sera l’occasion de montrer au monde entier que cent ans après les Jeux de Paris de 1924, la France demeure un pays ouvert, hospitalier et innovateur. Notre capitale, qui avait en 2015 donné son nom au premier accord global et contraignant sur le climat, souhaite en effet organiser les premiers Jeux Olympiques neutres en carbone. La communauté française en Pologne est aussi engagée en faveur de cette candidature, comme le montre cette courte vidéo et votre participation dans des événements sportifs locaux.

Je vous souhaite un excellent printemps.

Pierre Lévy
Ambassadeur de France en Pologne

Dernière modification : 15/03/2017

Haut de page