Lettre aux Polonais amis de la France (décembre 2014) [pl]

Madame, Monsieur,

Je ne vous surprendrai pas en vous disant que le rythme très soutenu de nos relations ne se relâche pas. Durant le seul mois de novembre, nos ministres de la défense se sont rencontrés à deux reprises, à Bruxelles, puis à Varsovie. Le 25 novembre, M. Le Drian s’est ainsi rendu dans la capitale polonaise pour expliquer le sens de la décision du Président de la République de surseoir jusqu’à nouvel ordre à l’examen de la demande d’autorisation d’exportation du premier BPC Mistral vers la Russie, une question suivie ici, vous le savez, avec attention. Le ministre de la défense a également annoncé le déploiement en 2015, au titre des mesures de réassurance, d’un sous-groupement tactique blindé français, dans la continuité de l’effort consenti par la mission de quatre chasseurs à Malbork durant l’été 2014. Et il a réitéré aux autorités polonaises l’offre de la France d’accompagner la Pologne dans son cheminement vers l’Europe de l’armement. Je vous invite d’ailleurs à prendre connaissance de ma tribune sur ce sujet, publiée par le quotidien Rzeczpospolita (http://www.ekonomia.rp.pl/artykul/1166185-Europa-przemyslu-zbrojeniowego---wybor-Polski.html).

Mais peut-être plus encore qu’au niveau ministériel, c’est aux échelons plus opérationnels que la relation se densifie. La liste est trop longue pour récapituler tous les événements des quelques cinq mois qui se sont écoulés depuis mon précédent message ; rien que dans ces six dernières semaines, nous avons accueilli ici l’administrateur adjoint du Commissariat à l’Energie Atomique, qui a rencontré Mme Lena Kolarska-Bobinska, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ; la directrice de l’énergie pour un groupe de travail avec son homologue polonais ; le Secrétaire Général de la Défense et de la Sécurité Nationales, pour des consultations avec le directeur du Bureau de la Sécurité Nationale auprès du Président de la République. Thales est venue signer un ambitieux accord de coopération dans la recherche et le développement avec la prestigieuse école des mines (AGH) de Cracovie.

Nous avons également tenu, à l’ambassade, la seconde édition d’Eco-Miasto, une initiative visant à distinguer les municipalités les plus engagées en faveur du développement durable (mobilité urbaine, efficacité énergétique des bâtiments, gestion des déchets). Conjuguant émulation et diffusion de bonnes pratiques, cette opération, à laquelle a participé le Ministre de l’environnement Maciej Grabowski, a été l’occasion d’un échange de bonnes pratiques en ce domaine et aussi de faire connaître l’engagement de la France en matière environnementale et climatique.

Permettez-moi de vous signaler un autre événement remarquable, les Rencontres de Varsovie, qui se sont déroulées le 15 novembre au Château Royal. L’excellent niveau de la participation, avec le ministre de l’administration et de la numérisation, Andrzej Halicki, et son prédécesseur à ce poste, Michał Boni, ainsi que, venus de France, Jacques Attali et François Fillon, la qualité des débats, l’engagement sans faille de la Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Pologne pointent vers une pérennisation de cette manifestation dans le paysage franco-polonais.

Enfin, j’ai eu plaisir à distinguer deux compatriotes qui incarnent parfaitement la relation entre nos deux pays, Stéphane Antigua et Philippe Blain, qui ont amené l’équipe de volley-ball au titre de champion du monde, en septembre. Je leur ai remis la médaille d’or de la Jeunesse et des sports. Ils sont un motif de fierté pour la France comme pour la Pologne. Je les félicite ici à nouveau.

La fin de l’année est aussi un moment propice à l’empathie, à l’ouverture et au partage. C’est pourquoi je voudrais attirer votre attention sur l’association ATD Quart-Monde, créée en France par un prêtre d’origine polonaise, le père Joseph Wresinski, et qui est très active ici. J’ai invité mes concitoyens français à soutenir cette organisation, qui se préoccupe notamment d’apporter une aide aux réfugiés du Donbass, et j’adresse la même invitation à nos amis polonais. Vous pourrez découvrir, sur son site http://www.atd.org.pl/, cette organisation qui s’est vu reconnaître en 2014 un statut d’utilité publique en Pologne, autorisant les donateurs résidents fiscaux polonais à déduire leurs dons de leur impôt, à hauteur de 1%.

Enfin, je voudrais attirer votre attention sur l’existence, sur Wikipedia, du portail des relations franco-polonaises. Ce portail, qui regroupe désormais près de 300 articles, reste en quête d’auteurs. Je ne puis qu’exhorter les contributeurs potentiels à se mettre à leur clavier en se rendant sur :
http://pl.wikipedia.org/wiki/Portal:Stosunki_mi%C4%99dzy_Francj%C4%85_i_Polsk%C4%85

Par ailleurs, j’ai plaisir à vous annoncer que la France sera invité d’honneur au Salon du Livre de Varsovie, au Stade national (14-17 mai), et que le Musée du Château Royal sera en septembre l’écrin d’une somptueuse exposition, « Napoléon, la légende des arts », illustrant le tournant imprimé aux arts par cette période de notre histoire.

Varsovie accueillera également, en mai, sur les grilles du Parc Łazienki, l’exposition de photos « patrimoines ; l’histoire en mouvement », qui avait jusqu’en janvier dernier attiré les Parisiens vers les grilles du jardin du Luxembourg. Je confie à une des photos, chargée de symbole, le soin de vous porter mes vœux de bonheur, de santé et de prospérité, pour vous-mêmes, vos familles et ceux qui vous sont chers. Il me reste à souhaiter à toutes et à tous de joyeuses fêtes et une excellente année 2015.

Pierre Buhler
Ambassadeur de France en Pologne

Varsovie, 19 décembre 2014

Dernière modification : 17/03/2015

Haut de page