« Les villes vertes, la transformation mondiale vers une économie à faible intensité en carbone » [pl]

Le 17 juin, à six mois de la COP 21 de décembre à Paris, l’ambassade de France avec ses homologues allemande et britannique, ainsi qu’avec la représentation de la Commission européenne, ont tenu à Varsovie (KSAP) une conférence dédiée à la contribution des villes à la lutte contre le dérèglement climatique.
Sous le thème « les villes vertes, la transformation mondiale vers une économie à faible intensité en carbone », les discussions ont réuni environ 80 participants.

JPEG

L’ambassadeur Pierre Buhler a souligné, dans son introduction, combien la COP de Paris serait un rendez-vous mondial important pour faire mentir les prévisions qui conduisent, si rien n’est entrepris, à une hausse moyenne des températures à la fin de ce siècle supérieures de près de 4° à la situation préindustrielle. Quarante pays, dont les 28 de l’Union européenne, représentant 35% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ont d’ores et déjà présenté leurs propositions de réduction.

JPEG

Les représentants des villes de Paris (Mme Ged, responsable de l’Agence parisienne du climat à la Ville de Paris), Varsovie, Francfort/Main et Manchester ont illustré les politiques menées à leur niveau pour réduire leur empreinte carbone. Les représentants des Etats, dont M. Sapoval pour le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Energie (MEDDE) ont rappelé de leur côté les politiques de transitions énergétiques entreprises dans les pays concernés. Mme Elina Bardram, représentant la Commission européenne, a enfin fait un point d’étape des discussions menées à Bonn début juin et des points de rendez-vous nous séparant de la COP 21 de décembre.

Au final, une discussion utile et enrichissante sur un sujet qui concerne chaque citoyen de la planète.

Dernière modification : 12/10/2015

Haut de page