Intervention de l’Ambassadeur de France en Pologne, M. Pierre Buhler, pour le 350ème anniversaire de Saint-Gobain [pl]

Mesdames et Messieurs,

La France a de nouveau été confrontée à l’horreur vendredi dernier, suite à « des actes d’une barbarie absolue » selon les termes du Président de la République. Aujourd’hui encore, nous nous retrouvons dans l’épreuve, dans la douleur partagée et dans une communion de sympathie avec les victimes de cette vague d’attentats qui a touché notre pays.

La France est aujourd’hui en deuil, et tous ses amis également -ils sont si nombreux en Pologne, comme l’a montré cette formidable vague de sympathie depuis samedi -.

Que ce bel anniversaire de St Gobain soit l’occasion de montrer cette sympathie et cette solidarité : même si je ne pourrai rester parmi vous au terme des discours d’introduction, je souhaite que nous mettions à profit ce moment de partage pour faire bloc autour des valeurs d’humanisme et de liberté qui nous sont communes et qui ont été attaquées vendredi dernier à Paris.
Mesdames et Messieurs, je vous invite maintenant à vous lever et à vous joindre à nous en observant une minute de silence en hommage à toutes les victimes de cette tragédie.

***

Monsieur le Président de la République,
Madame la Présidente de la Ville de Varsovie,
Monsieur le Président directeur Général, M. Pierre-André de Chalendar,
Monsieur le Président de Saint-Gobain Polska, cher François-Xavier Moser,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Je suis particulièrement heureux d’être ce soir parmi vous pour célébrer ce 350ème anniversaire de la création de Saint-Gobain, ici en Pologne où la société est implantée depuis maintenant plus de 20 ans.
350 ans : combien de sociétés au monde peuvent présenter une telle longévité, avoir ainsi traversé toute notre histoire et affirmer aujourd’hui une telle modernité ?

Quand est créée en 1665 la Manufacture Royale des Glaces, par le Roi Louis XIV et son Ministre Colbert, il s’agit déjà à l’époque de s’affirmer face à la concurrence et de défendre le savoir-faire français : Venise règne alors sur le marché mondial des glaces de miroirs, et l’une des toute premières réalisations de la nouvelle Manufacture sera la Galerie des Glaces du Château de Versailles et ses 357 miroirs. Une réalisation de prestige que le monde entier continue de venir admirer chaque année.

Au cours des siècles suivants, Saint-Gobain sera de toutes les innovations et traversera brillamment la révolution industrielle, prendra le virage de la chimie et des nouveaux procédés de fabrication. C’est aujourd’hui l’un de nos fleurons économiques, avec 180.000 personnes employées dans 66 pays et un chiffre d’affaires de 42 Mds €.

Forte d’une telle histoire, d’une telle tradition, l’entreprise aurait pu vivre sur ses acquis, se reposer sur ses lauriers comme on dit en français... Permettez-moi de vous citer, Monsieur le Président, dans un article récent publié dans un journal économique français : « pour durer, il faut se réinventer en permanence ». Chacun le dira mieux que moi ce soir, mais c’est bien ce que vous faites aujourd’hui, avec le virage du numérique, qui touche également le monde des matériaux de construction avec les objets connectés, la domotique, le vitrage contrôlé à distance depuis une tablette ou un smartphone. C’est la preuve que tradition et modernité ne sont pas contradictoires, et qu’opposer ancienne et nouvelle économies est souvent bien artificiel : Saint-Gobain emprunte aux deux avec succès !

Permettez aussi à l’ambassadeur du pays qui accueillera dans quelques jours la COP 21 à Paris de se féliciter de l’implication de Saint-Gobain, partenaire officiel de la Conférence, et de son engagement en général dans la lutte contre le dérèglement climatique. Ce n’est pas seulement l’affaire des Etats et des gouvernements. Nous ne progresserons que si la société civile se mobilise également, les ONG, les collectivités locales – et j’en profite pour saluer à nouveau l’engagement de la Ville de Varsovie – ou les entreprises comme Saint-Gobain.

Car Saint-Gobain s’engage dans le monde, et Saint-Gobain Polska s’engage particulièrement en Pologne. J’en veux pour preuve le soutien fidèle que nous apporte Saint-Gobain Polska et son président, cher François Xavier, dans notre concours Eco Miasto, qui a connu cette année un succès remarqué avec 38 collectivités polonaises participantes pour sa troisième édition. L’ensemble des sujets traités, et tout particulièrement l’efficacité énergétique ou la gestion des déchets, sont à la fois des thèmes d’une grande actualité aujourd’hui en Pologne, mais également des domaines d’excellence du savoir-faire français .
J’adresse donc tous mes vœux de succès à Saint-Gobain en Pologne, où l’entreprise, forte de ses 6000 salariés et de sa 5ème place par le chiffre d’affaire parmi les plus grandes entreprises françaises implantées, est un acteur incontournable du paysage économique de ce grand pays.

Voilà chers amis ce que je souhaitais vous dire au titre de cette belle soirée. Si vous le permettez, à titre plus personnel, je souhaiterais dire au Président de Chalendar combien ce nom de famille reste familier ici en Pologne, et synonyme d’amitié entre nos deux peuples, de soutien et d’écoute au moment où la Pologne s’ouvrait à nouveau au monde et à la démocratie. La relation franco-polonaise est multi-séculaire, mais elle s’est nourrie de moments forts et les liens tissés dans les années 90 par l’association France-Pologne servent encore de base aujourd’hui à bien des coopérations entre nos deux pays ;

Je vous remercie de votre attention.

Dernière modification : 18/11/2015

Haut de page