Inauguration de la version virtuelle du musée de l’Insurrection de Varsovie en langue française [pl]

Mesdames, Messieurs,
Messieurs les ambassadeurs, chers collègues,
Mesdames, Messieurs les journalistes,

Je suis particulièrement heureux de me retrouver aujourd’hui aux côtés de Mme Jadwyga Cszartoryska, présidente de la Fondation Orange, de M. Jan Ołdakowski, directeur du musée de l’Insurrection de Varsovie et de M. Maciej Witucki, président d’Orange Polska pour le lancement officiel de la version virtuelle du Musée de l’Insurrection de Varsovie en français.

Tous trois ont en effet contribué à la réalisation de ce projet avec la passion que je leur connais à défendre la diversité culturelle et linguistique ainsi que l’accès de la culture au plus grand nombre, deux principes auxquels la France accorde la plus grande importance. Comme vous le savez, l’outil diplomatique français est mobilisé pour défendre le principe d’exception culturelle qui ne peut être considérée comme une marchandise.

C’est donc tout naturellement que l’Institut français de Pologne s’est associé à l’initiative lancée en 2011 par la Fondation Orange et le musée de l’Insurrection de Varsovie. Je m’en réjouis car l’accès en français à ce musée virtuel, témoin d’une période de l’histoire polonaise et européenne douloureuse, élargira son auditoire en Pologne et au-delà des frontières de la Pologne, en touchant de nouveaux publics, en particulier le jeune public.
Ce nouveau site virtuel en français viendra utilement compléter les versions polonaises et anglaises existantes. Il contribuera à former, en France et dans les pays de la Francophonie ainsi qu’en Pologne, une jeunesse curieuse et avide de connaissances pour qui l’usage des nouvelles technologies de l’information est devenu une seconde nature et ce dès le plus jeune âge.

Je ne doute pas par ailleurs que les générations plus âgées y trouveront aussi des sources d’information précieuses, soit pour compléter des connaissances personnelles, soit pour contribuer à des travaux de recherche.

Le musée virtuel en français de l’Insurrection de Varsovie est en un mot un magnifique outil pédagogique dont l’Institut français de Pologne, le réseau des Alliances Françaises, le Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Université de Varsovie et l’ambassade de France seront heureux d’assurer la promotion auprès des multiples partenaires francophones et francophiles avec lesquels ils travaillent quotidiennement.

Je souhaite sincèrement qu’il trouve son public et qu’il remporte un grand succès. Permettez-moi d’exprimer une fois encore mes remerciements à tous ceux qui ont contribué à sa création, sans oublier les traducteurs dont le travail de l’ombre est l’un des vecteurs essentiels de la propagation de la connaissance dans le monde.

« La langue de l’Europe, c’est la traduction », a dit Umberto Eco. Nous ne pouvons, je crois, que faire nôtre cette maxime, dont le musée virtuel de l’Insurrection de Varsovie en trois langues européennes constitue un bel exemple.

Je vous remercie de votre attention.

Dernière modification : 21/05/2013

Haut de page