Inauguration de l’exposition « L’Allemagne et la France, un demi-siècle d’amitié et de coopération »

[traduction du discours prononcé en polonais par l’Ambassadeur de France en Pologne, M. Pierre Buhler, le 28 mai 2013 à l’Ambassade de France]

Mesdames, messieurs,

Nous sommes ravis, mon collègue l’ambassadeur d’Allemagne et moi-même, de pouvoir vous présenter cette exposition qui a été organisée conjointement par l’Ambassade de France et celle d’Allemagne.

C’est le 50e anniversaire de la signature du Traité de l’Elysée qui a donné l’occasion de cette initiative.

L’exposition est intitulée « L’Allemagne et la France – un demi-siècle d’amitié et de coopération » et il sera possible de la voir sur les grilles de nos deux ambassades jusqu’à fin août. Elle se compose de 26 panneaux, treize du côté français et treize autres du côté allemand. Les divers panneaux présentent les étapes consécutives de la réconciliation franco-allemande, ainsi que les grands personnages qui ont participé à la mise en œuvre de cette réconciliation.

Sont aussi commémorés les moments historiques, comme la messe solennelle célébrée en la cathédrale de Reims, en 1962, avec la participation du Général de Gaulle et du Chancelier Adenauer, puis l’hommage aux soldats allemands et français qui ont trouvé la mort à Verdun, hommage rendu conjointement par le président Mitterrand et le Chancelier Kohl en 1984. On peut aussi y voir d’autres acteurs de ce succès, plus contemporains, comme Valéry Giscard d’Estaing et Helmut Schmidt, Jacques Chirac et Gerhard Schröder, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, ainsi que le président actuel de la République Française en compagnie de la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne.

La réconciliation franco-allemande a non seulement une dimension politique, elle a aussi donné lieu à des projets bilatéraux ou européens réalisés ensemble, comme par exemple : le marché commun, la monnaie unique, la chaîne de télévision ARTE, ou encore le groupe industriel EADS qui à l’origine était un consortium franco-allemand, transformé ensuite en une entreprise européenne.

Des citoyens anonymes sont aussi les héros de cette réconciliation, par exemple les soldats de la Brigade franco-allemande ou les élèves et étudiants qui prennent part au quotidien aux programmes d’échanges entre les deux pays.

Cette exposition décrit encore le chemin, difficile parfois mais couronné de succès, menant à cette réconciliation franco-allemande. Une haine farouche qui a duré des siècles et des siècles peut ainsi se transformer en amitié – tel est le message universel du Traité de l’Elysée.

Le texte de ce traité est court, mais son contenu a été carrément révolutionnaire : l’Allemagne et la France s’y engagent à parvenir, autant que possible, à une position analogue sur toutes les questions économiques, politiques et culturelles importantes.

Ce traité reste d’actualité ; au fil des ans, et malgré les aléas du destin, il a permis l’établissement d’un climat de proximité et d’amitié, rarement constaté entre les peuples.

C’est une exposition fort intéressante. Je vous invite à la voir, et de méditer alors sur cette réconciliation qui a une telle influence sur la destinée de l’ensemble de l’Europe.

Merci de votre attention.

Dernière modification : 28/05/2013

Haut de page