Hôtels milieu de gamme : la France s’implante dans les pays émergents [pl]

Ibis, Mercure, Campanile… Autant d’enseignes que l’on retrouve aux quatre coins du monde. Depuis quelques années, les chaines hôtelières françaises ouvrent des établissements dans les pays en forte croissance.

Besoin de dormir une nuit à Pékin lors d’un voyage d’affaire ? A 15 minutes de la place Tian’anmen se trouve un hôtel que les clients choisissent pour la confiance qu’il inspire. Son enseigne ? Ibis. La marque détenue par le groupe français Accor fait un tabac sur les marchés émergents. Face à l’essor de la classe moyenne locale, les grandes chaines hôtelières françaises ont choisi d’implanter dans les pays émergents des établissements proposant des chambres confortables à prix modérés.

JPEGLe développement des hôtels français dans les BRIC

Premier opérateur mondial dans l’hôtellerie, Accor promeut ses marques Mercure et Ibis au Brésil, en Russie, en Inde et en Chine (BRIC). Selon Christian Karaoglanian, directeur du développement hôtelier : « Se déployer dans les marchés émergents est l’un des objectifs prioritaires de notre groupe. C’est là que se trouve la croissance de demain ». Les taux de croissance des BRIC font en effet rêver les investisseurs : 7,8 % Chine en 2012 ; 4,5 % en Inde ; 3,6 % en Russie…

Des infrastructures pour répondre aux nouveaux besoins

Possédant déjà 120 hôtels en Chine, l’important groupe hôtelier Accor vise désormais le marché indien : « C’est le pays où nous avons mis le plus d’argent ces dernières années. L’Inde est en retard en termes d’offres. Il y a de l’espace pour développer nos enseignes ». Le groupe, qui a annoncé un chiffre d’affaires de 5,65 milliards d’euros l’année dernière, prévoit d’ouvrir 45 hôtels en Inde d’ici 2015, principalement des Ibis et Formule 1.

Si Accor détient 23% de son parc hôtelier en Asie du Pacifique, il développe également des hôtels au Brésil, pays qui accueillera la Coupe du Monde de football en 2014 et les Jeux Olympiques d’été en 2016. « Ces évènements créent une dynamique et accélèrent le processus de développement de la clientèle business et loisir. L’Etat rend disponible du terrain pour construire des infrastructures », explique Christian Karaoglanian.

Fort d’une centaine d’enseignes Mercure et Novotel au Brésil, Accor construit actuellement dix nouveaux établissements sur le territoire. Idem en Russie : le premier Mercure a ouvert ses portes à Moscou en juin 2012, suivi par un second hôtel à Sotchi où auront lieux les Jeux Olympiques d’Hiver 2014.

Une stratégie d’internationalisation pour faire connaitre les marques

Mais Accor n’est pas le seul groupe à miser sur les pays émergents, l’entreprise Louvre Hôtels cultive elle aussi son image de marque à l’étranger. Exploitant les enseignes Campanile, Kyriad et Golden Tulip, cette chaine française prévoit 80 ouvertures dans le monde en 2013. Sa stratégie ? Implanter d’abord des hôtels de moyenne gamme supérieure puis de classe économique. « Le milieu de gamme est la locomotive de notre croissance dans les pays émergents », précise Matthieu Evrard, directeur du développement. Pour se faire connaitre en Chine, l’entreprise a engagé un partenariat innovant avec la chaine hôtelière Jin Jiang Inn. Depuis fin 2011, quinze hôtels français arborent la double enseigne « Campanile - Jin Jiang Inn » et proposent des services réservés aux Chinois comme des brochures et un service d’assistance téléphonique en mandarin. En Chine, quinze hôtels Jin Jiang Inn - Campanile proposent des offres adaptées aux européens… comme des viennoiseries au petit déjeuner !

JPEGL’émergence de la classe moyenne en Afrique, une clientèle cible

En Afrique aussi, les professionnels du secteur hôtelier ont programmé de nombreuses ouvertures d’établissements. Ces investissements sont notamment motivés par les perspectives de développement de l’hôtellerie, offerte par la forte croissance et l’accroissement de la classe moyenne. Le groupe Louvre Hôtels, très présent au Maroc, avec 4600 chambres, veut développer son offre milieu de gamme, comme le confirme Matthieu Evrard : « Ce continent est dans notre ligne de mire, nous voulons doubler notre réseau en Afrique subsaharienne ».

Avec 116 hôtels, Accor est aussi l’un des premiers groupes hôteliers sur le continent africain et il a même créé un site internet destiné spécifiquement à ses clients africains. Et le numéro un français de l’hôtellerie n’a pas fini de surfer sur le succès de ses sites de réservation, il a lancé en février 2013 l’application pour smartphone Ibis. Grâce à cette technologie, on peut réserver une chambre dans l’un des 1600 hôtels Ibis de la planète depuis son téléphone, partout dans le monde.

Caroline Jury
Direction de la Communication et de la Presse
Sous-direction de la Presse
Ministère des Affaires étrangères

Dernière modification : 31/07/2013

Haut de page