En route vers Steadfast Jazz 2013 [pl]

La France, fidèle à ses engagements vis à vis de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, va participer de façon très consistante aux grandes manœuvres organisées par l’OTAN en territoire polonais au mois de novembre 2013, désignées « Exercice Steadfast Jazz » . C’est une opération lourde, où la France enverra plus de 1200 militaires. Ils viendront, essentiellement, de quatre unités : le Quartier général du corps de réaction rapide-France (QG CRR-Fr) de Lille, le 2e Régiment de Dragons (2e RD - NBC) de Fontevraud, la 11e Brigade Parachutiste (11e BP) de Toulouse, la Brigade de transmissions et d’appui au commandement (BATC)

Depuis le début de septembre 2013, des camions et des trains français, lourdement chargés d’équipements, arrivent en Pologne. Les premiers embarquements ont été réalisés par la brigade de transmissions et d’appui au commandement (BTAC) , en gare d’Arras (Pas-de-Calais), d’où des trains sont partis pour la Pologne le 4 septembre. Le lieu de rassemblement du matériel, et des hommes lorsqu’ils arriveront à la fin d’octobre, est Drawsko, une ville de Poméranie occidentale située à 100 km environ au sud-est de Szczecin.

Le personnel du QG CRR-Fr, du 2e Régiment de Dragons (2e RD), de la 11e Brigade Parachutiste (11e BP) et les renforts issus d’unités françaises et multinationales arriveront en Pologne à partir du 21 octobre 2013.
Quant au quartier général du corps de réaction rapide-France (QG CRR-Fr), il s’y rendra par moyen aérien militaire les 22 et 23 octobre 2013, les avions transporteront alors 500 militaires ainsi que 5 tonnes de fret à partir de l’aéroport militaire de Roissy Charles de Gaulle.

Les quantités de matériel transportées, et la logistique déployée pour cela, sont impressionnants : 180 wagons achemineront par le rail 145 abris modulaires de poste de commandement (AMPC), 1050 m² de tentes spécifiques, 17 tentes modulaires françaises pour le soutien de quartier général (SQG), trois centrales électriques pour un total de 1120 kW du 6e régiment du génie d’Angers, et enfin, le lot de containers « techniques » indispensables au montage des Postes de Commandement (PC).

JPEG - 4.7 ko

Quelques informations sur les quatre unités françaises déployées pour l’opération Steadfast Jazz.

Le Quartier général du corps de réaction rapide-France (QG CRR-Fr)

Créé le 1er juillet 2005, le Quartier général du corps de réaction rapide-France (QG CRR-Fr) est un état-major français répondant aux normes de l’OTAN et de l’UE, capable d’assurer le commandement d’une force terrestre nationale ou multinationale dont le volume peut varier de 5.000 à 60.000 hommes. Comptant plus de 400 militaires de 13 nationalités différentes, le QG CRR-Fr est en mesure de remplir un large éventail de missions, allant d’une opération d’entrée en premier à une opération de stabilisation.
Du 1er juillet au 31 décembre 2008, le QG CRR-FR a pris le tour d’alerte NRF 11 (NATO Response Force) avec pour mission, dans l’hypothèse d’un déploiement, d’en commander les forces terrestres. En 2014, il prendra un tour d’alerte afin d’assurer à nouveau le commandement de la composante terrestre de la force de réaction de l’OTAN.
www.facebook.com/CRRFR

Le 2e Régiment de Dragons (2e RD - NBC)

Seule unité spécialisée de défense Nucléaire, biologique et chimique (NBC) de l’armée de terre, et placée directement sous le commandement du Commandement des forces terrestres (Lille), le 2e RD est appelé à mettre sur pied des modules de défense NBC du volume de l’équipe à l’escadron, voire constituer le noyau d’un bataillon NBC multinational. Le régiment peut intervenir en appui des forces terrestres engagées sur un théâtre d’opération extérieure ainsi qu’au profit du territoire national en renfort des moyens de sécurité civile.
http://www.defense.gouv.fr/terre/presentation/organisation-des-forces/arme-blindee-cavalerie/2e-regiment-de-dragons/

La 11e Brigade Parachutiste (11e BP)

La brigade parachutiste est une grande unité interarmes à dominante infanterie dont la spécificité est l’aptitude à un engagement par la troisième dimension. Elle est apte à remplir les missions dévolues aux brigades interarmes et plus particulièrement tous les types de missions nécessitant l’emploi des troupes aéroportées : intervention urgente à longue distance, intervention en zones d’accès difficiles, réserve interarmes dans des conflits aux contours incertains, renfort dissuasif des forces d’intervention.
http://www.brig-para11.terre.defense.gouv.fr/

La Brigade de transmissions et d’appui au commandement (BTAC)

La brigade de transmissions et d’appui au commandement (BTAC) est formée de 5.500 militaires d’active et 900 de réserve, et a pour mission la mise en œuvre des systèmes d’information ainsi que les moyens de soutien de quartier général des principaux postes de commandement (niveaux opératifs, corps d’armée, et division type OTAN ou PC interarmées de théâtre). Dotée d’un large panel d’équipements modernes de télécommunication et de transmission, la BTAC est déployée à travers le monde, partout où les forces françaises sont engagées.
http://www.defense.gouv.fr/terre/presentation/organisation-des-forces/brigades/brigade-de-transmissions-et-d-appui-au-commandement/

Dernière modification : 27/09/2013

Haut de page