Discours de l’Ambassadeur pour le lancement de Goût de France 2017 à Cracovie [pl]

Conférence de presse de lancement de l’opération Goût de France 2017 à Cracovie - 10 mars 2017

Szanowni Państwo,

Spotykamy się dzisiaj w związku z inauguracją trzeciej edycji akcji „Goût de France/Good France”, która cieszy się z roku na rok coraz większym powodzeniem, również w Polsce. Jak można było zobaczyć, w pierwszej edycji w roku dwa tysiące piętnastym wzięło udział tysiąc trzysta restauracji, które jednego dnia na całym świecie zaproponowały menu „à la française”. Po dwóch latach stwierdzam z wielką satysfakcją, że ich liczba się niemal podwoiła osiągając ponad dwa tysiące restauracji, z czego sto pięćdziesiąt dziewięć w Polsce.

En annonçant en début de semaine à Paris la liste des restaurants sélectionnés, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a salué cette performance. En raison du succès de l’opération en Pologne, un restaurant de Varsovie a même été cité en exemple dans la présentation qui a suivi le discours du ministre. En qualité d’Ambassadeur de France en Pologne, je ne peux qu’être comblé par le fait que le nombre de restaurants polonais participants en 2017 est quatre fois plus grand qu’en 2015. En 2015, ils ont été au nombre de 37, en 2016 de 93 et cette année, ils sont 159 à participer. J’ai donc le plaisir de constater que l’intérêt pour la gastronomie française, son excellence et sa convivialité ne cesse de progresser. Ici même, à Cracovie et en Petite-Pologne, le nombre d’établissements participants est passé en deux ans de trois à vingt-trois. Pour localiser un restaurant « Goût de France/Good France », il suffit de se rendre sur le site de l’Ambassade où se trouve une carte interactive, comme vous avez pu le voir sur un diaporama présenté au début de la conférence.

Comment expliquer le grand succès de cette opération ? Selon moi, il y a d’abord un intérêt polonais pour la cuisine, les bons produits, raison pour laquelle il y a tant de bons restaurants dans ce pays. Il y a ensuite un dialogue fécond entre le savoir-faire français et le dynamisme et la créativité des chefs polonais, qui préparent des menus certes typiquement français, mais en les composant à leur façon, selon leur propre sensibilité. Je crois également que ce qui attire dans le dîner à la française, c’est l’esprit même de ce repas, sa séquence et son ambiance si particulières. Je salue ici l’engagement des chefs polonais, si nombreux cette année, à mettre en valeur le repas à la française dans le cadre de l’opération Goût de France.

En effet, quand je regarde les menus qui seront proposés le 21 mars dans quatorze régions de Pologne, j’y retrouve des plats confectionnés avec des produits des terroirs de France accompagnés de produits locaux : foie gras, coquilles Saint-Jacques ou terrine de canard en entrée ; loup de mer en bigoudis, magret de canard ou cassoulet en plat principal ; enfin, en dessert, tarte au citron, crème brûlée ou encore mille-feuille. Le tout accompagné d’excellents vins et alcools de mon pays. Je suis certain que ces quelques exemples mettront le plus grand nombre de Polonais en appétit et les inciteront à aller dans un des restaurants participants le 21 mars.

Par ailleurs, nous envisageons d’attribuer des prix aux restaurants participants. Au mois de mai, j’organiserai à la Résidence de France un cocktail de remerciement pour les chefs et restaurateurs « Goût de France/Good France ». Deux seront tirés au sort pour recevoir deux prix : le prix Ambassadeur consistera à effectuer un stage d’observation de trois jours en cuisine dans un des restaurants parisiens de Pierre Gagnaire, célèbre chef français, tandis que le prix Partenaire, offert par la société Wyborowa Pernod Ricard, consistera à une visite-dégustation dans les caves de Perrier-Jouët à Epernay en Champagne.

Par l’attribution de ces prix, nous célébrerons le talent et la capacité d’innovation de ceux qui font vivre notre gastronomie.

Par ailleurs, l’objectif est aussi que notre culture gastronomique se transmette de génération en génération. C’est pourquoi « Goût de France/Good France » valorise cette année la formation aux métiers de la restauration, de l’hôtellerie et du tourisme. Comme l’a indiqué le chef de la diplomatie française, cette édition de « Goût de France/Good France » est placée « sous le signe de la formation pour donner envie à la jeunesse du monde entier de perpétuer l’art de cuisiner à la française ». C’est pourquoi l’Ambassade s’est associée à l’école de gastronomie et d’hôtellerie de la rue Majdańska à Varsovie pour organiser un concours et inciter ces jeunes apprentis à préparer des plats français. En plus d’enrichir leur éventail de compétences pour leur futur métier, cela nous assure aussi sur la pérennité de la culture gastronomique française dans le monde. C’est aussi l’intérêt de la Pologne de s’affirmer comme un pays où l’on mange bien. Cracovie comme sa région, si séduisante pour les touristes du monde entier, le sait bien.

J’aimerais enfin souligner que le dîner « Goût de France/Good France », de dimension mondiale, contribue plus largement au rayonnement de la France. C’est dans cet esprit que j’organiserai moi-même le repas du 21 mars dans ma Résidence pour des personnalités polonaises. Par l’art de vivre à la française, notre gastronomie et les valeurs qu’elle véhicule, je souhaite leur donner envie d’aller voir mon pays. « Goût de France/Good France » a aussi vocation à valoriser la destination France d’un point de vue touristique.

Le grand succès de cette opération ne serait pas possible sans le soutien de nos partenaires : Gault&Millau Pologne, Noble Concierge, Wyborowa Pernod Ricard, la télévision Kuchnia+, le quotidien Rzeczpospolita, Carrefour, l’Institut français, l’école gastronomique Stanislas-Berger de Varsovie ainsi que le groupe hôtelier Orbis-Accor qui a eu la gentillesse de nous accueillir ici et dont les restaurants participent également à « Goût de France/Good France ». Je suis reconnaissant enfin à l’agence de promotion du tourisme Atout France qui organise l’événement avec l’Ambassade de France.

Cette opération mondiale est une invitation à un dialogue entre des cultures différentes avec un langage commun : celui de la cuisine. Elle est aussi une invitation à un moment de partage et de plaisir. Un dernier conseil : choisissez dès maintenant un restaurant « Goût de France/Good France » et réservez vite avec les êtres qui vous sont chers une table pour le dîner du 21 mars. Que la gastronomie française soit ainsi célébrée à travers toute la Pologne !

Merci.

Dernière modification : 13/03/2017

Haut de page