Discours à l’occasion du « pique-nique du climat » (Varsovie, le 30 août 2015)

Monsieur le Ministre,

Monsieur le Vice-Président

Monsieur l’Ambassadeur,

Monsieur le Directeur,

Monsieur le représentant de la Commission européenne,

Mesdames et Messieurs,

Au nom de l’Ambassade de France en Pologne, je voudrais tout d’abord remercier sincèrement la ville de Varsovie pour son invitation à participer à ce pique-nique du climat, auquel j’ai l’honneur et la joie de participer.

Cet évènement, organisé par la mairie de Varsovie depuis plusieurs années, revêt cette année pour nous une dimension particulière puisqu’il s’intitule « Pique-nique à Varsovie sur le climat à Paris » (« Piknik w Warszawie o Klimacie w Paryżu »), en référence à la COP21.

En effet, cette année est cruciale puisque vous le savez, après Varsovie en 2013, ce sera au tour de Paris d’accueillir du 30 novembre au 11 décembre 2015 la conférence des Nations Unies sur le climat – la COP21. L’enjeu est majeur : contenir le dérèglement climatique qui menace nos sociétés et nos économies. Cette conférence doit conduire à l’adoption d’un accord universel afin de limiter le réchauffement climatique en-dessous de 2°C d’ici à la fin du siècle. Nous le voyons bien après un été torride ici en Pologne et des conséquences sur notre environnement direct : en témoigne le niveau particulièrement bas de la Vistule que nous apercevons presque d’ici. Nous sommes tous impliqués dans cette lutte contre le réchauffement climatique et chaque initiative, comme ce pique-nique, est importante, afin d’attirer l’attention de tous sur les conséquences désastreuses qu’implique le dérèglement climatique sur notre cadre de vie.

C’est donc l’affaire de toutes et de tous de s’adapter et d’intégrer dans nos habitudes des changements de comportement. Par exemple, à l’Ambassade de France ici à Varsovie, nous avons décidé de faire des économies d’électricité en réduisant notre consommation d’énergie durant tout le mois d’août. Ainsi nous avons arrêté les ascenseurs, réduit l’éclairage et proscrit le lavage des voitures. Tous les efforts comptent, individuels comme collectifs.

C’est d’ailleurs le sens même de la « déclaration des maires européens pour le climat », adoptée à Paris le 26 mars dernier par les maires de 31 grandes villes européennes, dont les capitales des 28 Etats membres de l’UE, parmi lesquels Mme Hannah Gronkiewicz-Waltz. Les maires se sont notamment engagés à réduire d’au moins 40% leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, et à favoriser la coopération et le partage d’expérience entre villes.

Les villes de Varsovie et de Paris, qui collaborent depuis des années, ont mutuellement beaucoup à s’apporter dans le domaine du développement durable, que ce soit dans le secteur de la mobilité, de l’auto-partage, ou dans celui de la transition énergétique en échangeant les bonnes pratiques comme c’est déjà le cas avec l’Agence Parisienne du Climat.

Dans cette perspective, notre Ambassade s’engage depuis 2013 auprès des villes polonaises pour encourager les politiques urbaines durables et les échanges dans ce domaine au travers du projet eco-miasto.

Dans le cadre d’ECO-MIASTO, nous organisons depuis trois ans des séminaires d’échanges de bonnes pratiques et de solutions concrètes entre collectivités territoriales françaises et polonaises. Cette année, des séminaires ont déjà été organisés à Łódź et à Katowice et deux le seront prochainement : à Cracovie le 17 septembre sur la gestion des déchets, et sur la mobilité durable à Wroclaw, le 22 septembre, dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité.

Par ailleurs, nous avons lancé un grand concours visant à récompenser les villes polonaises (gminy i miasta), les plus engagées en faveur du développement durable. Toutes les villes de Pologne sont invitées à y participer, quelle que soit leur taille dans les quatre catégories retenues cette année (gestion de l’eau, efficacité énergétique, mobilité durable, gestion des déchets). Leurs représentants seront invités à l’Ambassade à l’automne pour recevoir un prix, aussi permettez-moi d’ores et déjà Monsieur le Maire de vous inviter à cette cérémonie qui, en cette année de la COP 21, aura une importance particulière.

ECO-MIASTO bénéficie de l’appui de nombreuses institutions polonaises, et en particulier du Bureau des infrastructures de la ville de Varsovie, à travers son Partenariat pour le climat (Partnerstwo dla Klimatu). Je souhaite à ce propos vous remercier sincèrement, Monsieur le Maire pour cette collaboration fructueuse et remercier Monsieur le Directeur Drogosz, pour son soutien sans faille.

J’espère que notre collaboration, déjà fructueuse, se renforcera donc au cours des mois et des années à venir dans des domaines variés et en particulier concernant ce domaine crucial qu’est le climat.

Enfin avant de conclure, je vous invite chaleureusement à visiter le stand de l’Ambassade de France pour en savoir plus sur le projet ECO-MIASTO et plus généralement sur la COP21.

Mesdames, Messieurs, je vous remercie de votre attention.

Dernière modification : 02/09/2015

Haut de page