Discours à l’occasion de l’appel du 18 juin et de la remise de médaille [pl]

Discours à l’occasion de l’appel du 18 juin
et de la remise de médaille (Général Knap, LcL Pienkos, Adjudant-chef Rebisz et adjudant-chef Budnicki)

(Varsovie, le 18 juin 2015)

Messieurs les représentants du Corps diplomatique, chers collègues,
Chers anciens combattants,
Mesdames les représentantes des associations françaises et francophones de Varsovie (présence de Varsovie-Accueil et l’Entraide),
Chers compatriotes,
Chers élèves du lycée français de Varsovie, et chers professeurs,
Chers compatriotes et amis,

Je présente mes remerciements aux ambassadeurs et aux attachés de défense des pays avec lesquels dès l’été 1940 nous avons combattu, tous ensemble, à partir du territoire britannique, notamment pendant la bataille d’Angleterre.

Je tiens cette année à remercier tout particulièrement M. Aleksander Hall pour sa contribution remarquée lors de cette cérémonie et son beau discours illustrant, à travers le personnage du général De Gaulle, la qualité de la relation franco-polonaise et des liens qui unissent nos deux pays, souvent portés par une histoire commune.

Je salue chaleureusement la présence à cette cérémonie de nos amis les anciens combattants. A vingt ans en 1940, vous avez choisi de suivre l’appel du Général dans un engagement courageux pour la reconquête de notre liberté et des valeurs que nous partagions – ces valeurs que la Pologne après de nombreuses épreuves a su faire triompher.
Vous honorez cette commémoration par votre présence et êtes également un exemple pour nos jeunes lycéens du Lycée Français de Varsovie et du lycée Antoni Dobiszewski présents aujourd’hui.

Chers lycéens, je vous remercie de nous avoir fait revivre les mots du général par votre lecture commune. Votre présence est à la fois symbole de la perpétuation de la mémoire ainsi que de la longue amitié plusieurs fois séculaire entre nos deux nations. Vous avez aujourd’hui avec vous les témoins et acteurs de cette histoire et pouvez observer les uniformes, sur ces mannequins prêtés fort amicalement par le musée de l’armée polonaise de Varsovie que je remercie également très chaleureusement.

Je salue enfin la communauté française, toujours présente pour rendre hommage au dévouement infaillible du général pour le salut de la France. Votre dynamisme au service de l’image de la France en Pologne est à souligner.

Les mots de l’appel du général De Gaulle ont un écho particulier en cette année de commémoration du 70ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale. N’oublions pas que la commémoration de l’appel du général De Gaulle doit également, et avant tout, nous inciter à rechercher les moyens de renforcer l’unité européenne, notre bien commun si chèrement acquis.

Je vais à présent avoir l’honneur de remettre au Général de brigade Knap la médaille de la défense nationale argent avec agrafe « troupes aéroportées » et « missions d’opérations extérieures ». Général Knap, vous avez commencé votre carrière militaire en tant qu’élève-officier à l’Ecole d’infanterie mécanisée de Wroclaw en 1984. Après deux années d’études, vous êtes promu chef de section dans les Forces Spéciales. Vous participez à plusieurs opéraitons : commandant de compagnie dans la mission UNPROFOR en Croatie, officier d’état-major de la mission SFOR en Bosnie-Herzégovine, général adjoint chargé des forces coalisées auprès du commandant de la région Est en Afghanistan. C’est lors de cette mission que vous avez sous votre commandement des officiers français à qui vous avez donné pleine confiance, leur permettant ainsi de développer leur efficacité.
Vous avez alors contribué à la continuité des liens historiques d’affection et d’estime mutuelles existant entre les armées française et polonaise.
Général Knap Andrzej, au nom du ministre de la défense, nous vous décernons la médaille de la défense nationale argent avec agrafe « troupes aéroportées » et « missions d’opérations extérieures »
.

Je vais maintenant remettre au Lieutenant-Colonel Pienkos la médaille de la défense nationale or. Vous avez commencé votre service en 1983 à la haute école des officiers de l’armée « mécanisée » ; Parallèlement à votre service, vous avez obtenu un master de l’Ecole Polytechnique de Wroclaw ainsi qu’un diplôme d’études supérieures à l’Académie économique de Wroclaw, puis vous êtes formé grâce à des séminaires spécialisés de l’Académie de défense nationale de Varsovie ainsi que à la l’école d’Oberammergau de l’Otan. En 2006, vous êtes affecté au Quartier général du corps de réaction rapide-France à Lille, en tant que directeur du centre d’opérations où vous êtes remarqué pour votre travail et votre action au profit de la relation bilatérale.
Lieutenant-Colonel Pienkos, au nom du ministre de la défense, nous vous décernons la médaille de la défense nationale or
.

Je vais à présent remettre la Médaille commémorative française avec agrafe Afghanistan à l’adjudant-chef Robert Rębisz. Adjudant-chef Rębisz, diplômé de l’école des adjudants de la gendarmerie militaire de Poznan, vous appartenez depuis le début de votre carrière au département d’enquêtes criminelles, d’abord à Olsztyn puis à Elbląg. Vous avez participé, en tant d’enquêteur ou qu’instructeur à des opérations extérieures en Syrie, en République Centrafricaine, en Irak, et en Afghanistan où vous avez servi dans laboratoire criminel international de l’Union européenne, en compagnie d’éléments français. Adjudant-chef Rębisz, au nom du ministre de la défense, nous vous décernons la médaille commémorative française au titre de votre service en Afghanistan.

Je vais enfin avoir l’honneur de remettre à l’adjudant-chef Budnicki la médaille commémorative francise avec agrafe « Afghanistan ». Adjudant-chef Budnicki, diplômé de l’Ecole d’adjudants de Opole, vous servez depuis 20 ans dans l’unité de gendarmerie militaire d’Opole à des postes d’enquêteur, et êtes aujourd’hui Commandant adjoint de l’installation de la police militaire. Vous avez participé à des opérations extérieures également en République Centrafricaine, en Syrie et en Afghanistan.
De janvier à juillet 2012, vous participez à l’opération en Afghanistan au sein du laboratoire criminel international de l’Union européenne sous l’autorité d’un chef d’escadron français.
Adjudant chef Budnicki Robert, au nom du ministre de la défense, nous vous décernons la médaille commémorative française avec agrafe « Afghanistan »
.

Chers amis, je vous invite maintenant à vous joindre à moi en portant un toast à nos nouveaux décorés et à l’amitié franco-polonaise qu’ils symbolisent personnellement ce soir.

Dernière modification : 19/06/2015

Haut de page