Discours à l’alliance française de Szczecin, le 29 mai 2015 [pl]

Madame la Présidente de l’alliance française,
Monsieur le Consul honoraire,
Mesdames les directrices d’établissements scolaires,
Mesdames, Messieurs,


Je tiens tout d’abord à vous remercier de bien vouloir accueillir cette manifestation au sein de l’alliance française, où la francophonie et la francophilie se vivent au quotidien. Je suis particulièrement heureux de pouvoir vous réunir ce soir pour évoquer l’action de l’Ambassade de France en Pologne et vous faire part des échanges et coopérations concernant Szczecin et sa région.

Concernant l’état actuel des relations de la France avec son allié polonais dans le domaine de la sécurité et de la défense, j’ai eu l’occasion de m’exprimer dans une tribune publiée le 4 mai par le quotidien Rzeczpospolita. Je tiens néanmoins à vous faire part des différents projets et réalisations dans ce domaine.

Vous l’avez sans doute noté, la Pologne a, le 21 avril, retenu l’hélicoptère multi-rôles Caracal d’Airbus pour la phase d’essais. Ceux-ci ont commencé la même semaine, pour l’entrée en négociation avec le géant européen de la construction aéronautique, qui s’est d’ores et déjà engagé à créer 1250 emplois directs et quelque 2 000 emplois indirects dans ce pays. A Łódź, où Airbus a, en février, ouvert un centre de Recherche et développement, et où un important site de production doit être établi, mais aussi à Dęblin et à Radom. Il n’y aura cependant lieu de se réjouir que lorsque le contrat aura été signé. Ce sera alors un pas majeur de la Pologne vers un ancrage dans le « noyau dur » de l’Europe de l’armement.

Par ailleurs, notre ministre de la défense a effectué le 7 mai dernier une visite, en compagnie de son homologue polonais, M. Tomasz Siemoniak, non loin d’ici à Drawsko Pomorskie. Il s’agissait de la dix-huitième rencontre entre nos deux ministres en trois ans. M. Le Drian a ensuite assisté à la commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale, organisée à Gdansk et Westerplatte, à l’occasion de laquelle il représentait le Président de la République. MM. Le Drian et Siemoniak se sont revus en France trois jours plus tard pour la célébration du 70ème anniversaire de la libération de la Poche de Lorient. J’ai par ailleurs pu aujourd’hui même assister à une démonstration dynamique ainsi qu’à une présentation de matériels statiques sur la base militaire de Drawsko.

Dans le domaine culturel, l’action de l’ambassade est également riche. L’opération goût de France, fête des arts culinaires a permis la mise en valeur de notre patrimoine et de notre savoir-faire dans le secteur de la gastronomie, secteur inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Les chefs et propriétaires polonais s’étaient joints avec enthousiasme à cette initiative – ils avaient été 37 à participer, y compris dans la région de Szczecin, parmi les plus prestigieux – et ils m’ont dit, lorsque je les ai reçus pour les remercier, combien ils avaient apprécié d’avoir pu accueillir dans leurs restaurants des gourmets français alertés par nos soins.

Le 14 mai dernier a eu lieu l’ouverture du salon du livre de Varsovie au Stade national. Plus de 70 000 visiteurs ont visité ce salon dont la France était l’invitée d’honneur. J’étais donc présent aux côtés de M. Rafał Trzaskowski, le Secrétaire d’Etat aux affaires européennes, pour son ouverture formelle le 14 mai. Ce salon qui s’est tenu du 14 au 17 mai a permis de mettre en valeur une grande palette d’auteurs français et francophones parmi lesquels Pierre Assouline, membre de l’académie Goncourt, Eric-Emmanuel Schmitt et Bernard Werber, romanciers. La bande dessinée, le roman, les problématiques de la lecture et du marché du livre ont été largement présents au cours de ces quatre jours très intenses.

Parallèlement à ce rendez-vous majeur, trois soirées littéraires ont été données au prestigieux Teatr Polski. Des acteurs polonais et français de renom – Andrzej Seweryn, Jerzy Radziwiłowicz, Bernard Métraux, Denis Podalydès, Jacques Bonnaffé – y ont lu Patrick Modiano, ainsi que de la poésie et du théâtre français.

La littérature est également présente au cinéma et, le Kino Muranów, à Varsovie, a présenté du 13 au 19 mai, le Festival du nouveau cinéma français, avec une sélection, dans le cadre du Salon du Livre, de films inspirés de romans ou de récits littéraires.

Varsovie accueille également, sur les grilles du Parc Łazienki, l’exposition de photos « patrimoines ; l’histoire en mouvement », accrochée sur les grilles du Jardin du Luxembourg à Paris en 2103. Elle a été inaugurée le 19 mai par le Président de l’Association des Villes et Pays d’Art et d’Histoire, également Président de la région Midi-Pyrénées, M. Martin Malvy.

En attendant de recevoir à son tour, cet été, cette exposition, le public de Cracovie bénéficie, dans le cadre du Mois de la Photographie, à compter du 16 mai, d’une exposition de notre compatriote Josef Koudelka, le grand photographe d’origine tchèque. Intitulée Invasion. Prague 68, elle est composée de près de 250 photographies jamais exposées auparavant.

La France contribuera également aux hommages rendus, en cette année du 100-ème anniversaire de sa naissance, à Tadeusz Kantor. Un de ses grands admirateurs, Christian Boltanski, artiste français de réputation mondiale, présentera une exposition à la Cricothèque à partir du 5 juillet. Et toujours à Cracovie, la 6ème édition du festival du film français s’annonce du 8 au 14 juin au cinéma Pod Baranami.

Permettez-moi également de signaler l’ouverture d’un cycle intitulé « La pensée française au XXIème siècle », qui nous permettra d’accueillir en Pologne ceux qui par leur contribution au débat intellectuel dans notre pays peuvent le faire rayonner en dehors de nos frontières. Ce cycle a été lancé par la venue en Pologne du philosophe Rémi Brague (13 avril) et s’est poursuivi avec les historiens Eric Baratay (15 mai) et Annette Wieviorka (9 juin).

J’ai plaisir par ailleurs à annoncer le lancement de la 3ème édition d’ECO-MIASTO. Ce concours est destiné à encourager les villes de Pologne, moyennes et grandes, à élaborer, en coopération avec des collectivités et des entreprises françaises, des programmes de développement durable dans les domaines du transport urbain, de l’efficacité énergétique, du traitement des eaux et de la gestion des déchets. J’invite chaleureusement d’ailleurs la ville de Szczecin et les communes de la voïvodie à y participer activement Cette initiative de notre ambassade, qui remonte à 2013, rencontre un grand succès. Ce concours débutera le 18 juin avec la mise en ligne des questionnaires sur le site d’eco-miasto et sera présenté lors du premier des 4 séminaires qui seront dispensés jusqu’à l’automne, date de clôture du concours. Je vous invite à consulter la page relative à cette initiative ou à prendre la documentation laissée à cet effet à l’Alliance.

Pour l’avenir, je vous indique également quelques évènements :
- la tenue le 1er juin du forum de la recherche et de l’innovation à Varsovie qui permettra la réunion des équipes de recherches françaises et polonaises.
- L’exposition Napoléon ou la légende des arts qui se tiendra dès le 11 septembre au musée du château royal de Varsovie, en partenariat avec le musée du palais impérial de Compiègne et avec une exposition virtuelle complémentaire élaborée en partenariat avec l’institut français.

Nous ne pouvons que nous réjouir de ce calendrier bilatéral conséquent et qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

Je vous remercie de votre attention et vous convie au verre de l’amitié./.

Dernière modification : 02/06/2015

Haut de page