Convention tripartite signée à l’Université de Silésie [pl]

Ce 31 mars, à l’Université de Silésie à Katowice, l’Ambassade de France en Pologne et deux partenaires ont signé ensemble une convention particulièrement importante pour le rayonnement de la langue française en Silésie. L’Ambassade avait convenu avec l’Université de Silésie et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) de créer un poste de lecteur francophone en discipline non linguistique afin de le mettre à la disposition de l’Université de Silésie, située au cœur du bassin francophone de la région. En signant le texte de la convention, les trois parties se sont engagées à co- financer le poste nouvellement créé. Le lecteur francophone disposera ainsi d’une salle aménagée par l’Université, et équipée par l’AUF. La convention a été signée au nom de l’Université par le Professeur Wiesław Banys, Recteur de l’Université de Silésie, Président de la Conférence des Recteurs polonais. M. Stanislas Pierret, Conseiller Culturel et Directeur de l’Institut français de Pologne, l’a signée au nom de l’Ambassade pendant que M. Fabien Flori, Directeur régional de l’Agence Universitaire de la Francophonie, le faisait au nom de cette institution.

JPEG - 163 ko
fot. Julia Agnieszka Szymala
JPEG - 149 ko
fot. Julia Agnieszka Szymala

La tâche de ce lecteur francophone en discipline non linguistique, spécialisé en Sciences Humaines, sera d’intervenir de manière équilibrée, à partir de septembre 2015, à l’Université dans les premier et second cycles, mais aussi dans trois lycées choisis pour démarrer le projet : le Lycée Kopernik de Katowice, le Lycée de Zabrze, et le Lycée de Pszczyna.

Bien persuadée que la francophonie est un atout pour la réussite professionnelle en Pologne, l’Ambassade de France souhaite ainsi créer un parcours francophone d’excellence depuis l’école jusqu’à l’Université, rappeler les opportunités offertes aux francophones non seulement par les entreprises françaises implantées en Pologne – elles sont près de 1 400 et représentent 200 000 emplois- mais aussi par d’autres entreprises implantées en Pologne qui, pour développer leurs activités, cherchent à recruter des candidats à l’emploi maîtrisant la langue française.

Dernière modification : 22/01/2016

Haut de page