Conférence de presse – Mois de la Francophonie [pl]

Conférence de presse – Mois de la Francophonie
Le 25 février 2014 – 11.00 restaurant Batida
Eléments de langage

Monsieur le Délégué général de la Communauté Wallonie-Bruxelles,

Monsieur le Chargé d’affaires de la République démocratique du Congo dont le pays assure actuellement la Présidence de la francophonie,

Madame Jolanta Radziszewska, vous qui avez, en tant que fidèle partenaire de la francophonie, la gentillesse de nous accueillir au sein de votre établissement,

Chers collègues,

Mesdames, Messieurs,

M. Abdou Diouf, Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie a dit un jour que « Le français était une chance ». Tous ici nous en sommes convaincus. La langue française, c’est en effet une chance, car elle donne accès à une culture linguistique d’une variété infinie, à des expressions artistiques métissées et, on l’oublie trop souvent, à un bassin économique en expansion continue, qui s’étend de l’Amérique du Nord au Maghreb et à l’Afrique sub-saharienne.

Ces dernières années, la langue française a perdu en Pologne une part de son attractivité du fait de plusieurs facteurs structurels : la globalisation, qui donne une sorte de prépondérance à l’anglais, la baisse de la démographie ou encore l’ouverture du pays à d’autres langues, comme l’espagnol. C’est un constat qui ne doit pas nous décourager. Nous avons en effet des outils de coopération dans le domaine éducatif et linguistique qui font leur preuve. Je citerai les 34 sections bilingues francophones, qui regroupent 4000 élèves, ou le réseau particulièrement actif des classes à enseignement renforcé du français en Silésie, qui fait des émules dans la région de Lodz, et peut-être bientôt de basse Silésie.

Les francophones et les francophiles forment toujours un bataillon significatif en Pologne qui se caractérise par un degré d’excellence remarquable. Au cours de mes multiples déplacements, j’ai pu constater, avec un plaisir toujours renouvelé et parfois même avec étonnement, l’excellent niveau des étudiants polonais qui ont choisi notre langue et se familiarisent, au cours de leurs études, avec notre culture partagée. Que de fois, dans les écoles, les collèges, les lycées et à l’université, me suis-je trouvé face à des jeunes gens qui parlent magnifiquement la langue de Molière.

Le Mois de la Francophonie, fruit d’une coopération étroite entre 10 Ambassades et 2 instituts à Varsovie, est, cette année encore, riche d’une multitude d’événements, concerts, séminaires, lectures de poésie, et, une nouveauté à noter, un « Parcours des saveurs francophones » auquel plus de 30 restaurateurs de la capitale s’associent et à l’issue duquel un jeu-concours récompensera les heureux gagnants. Outre de nombreux prix de la part de nos partenaires restaurateurs, des Galeries Lafayette, du Lido, de TV5 Monde, deux billets d’avion Varsovie-Paris aller et retour seront offerts par la compagnie Air France au premier gagnant, le second se voyant quant à lui attribuer une invitation à un week-end d’exception pour deux dans la Suite présidentielle de l’hôtel Sofitel Victoria qui a nouvellement fait peau neuve, sous la houlette du célèbre décorateur français, Didier Gomez .

Je souhaite souligner également que, cette année, Haïti sera aussi à l’honneur. La Fondation Polska-Haïti, créée par Zofia Witucka, après le terrible séisme qui avait semé la désolation en Haïti en 2010, nous offrira une soirée de soutien animée par le groupe du chanteur haïtien Carlton Rara en coopération avec l’Institut français de Pologne et avec l’aide de la compagnie Air France.

Je remercie tous mes collègues ambassadeurs et leurs équipes pour leur engagement au service de la Francophonie en Pologne et c’est avec plaisir que je passe la parole à M. Franck Pezza, délégué de la communauté Wallonie-Bruxelles.

Dernière modification : 25/02/2014

Haut de page