Conférence « Une crise de la société ? » (10 juin 2013) [pl]

Ouverture de la conférence « Une crise de la société ? »
10 juin 2013

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs,

Il y a aujourd’hui dans le monde selon l’UNESCO plus de 100 millions d’enfants qui survivent dans le dénuement et la détresse. Y compris en Europe, y compris dans nos deux pays, la France et la Pologne.

Loin de l’amour parental, de la joie des premières découvertes, de la rassurante protection d’un foyer, ces enfants vivent une réalité dure, sombre, qui risque de les marquer à jamais de son sceau.
À leurs conditions de vie précaire, viennent s’ajouter la déscolarisation, les risques plus grands de maladies, l’exposition aux dangers dont sont préservés la majorité des enfants de leur âge.

En France comme en Pologne, des politiques sont menées pour tenter de redonner à ces enfants de la rue l’espoir d’une vie meilleure, la possibilité de s’insérer à nouveau dans un tissu social solidaire, de parvenir à l’âge adulte en conservant ses chances d’éviter la marginalisation.

Ces politiques ne sont jamais parfaites, jamais suffisamment efficaces, il faut en permanence les réinventer, les améliorer, les réadapter à de nouvelles situations.

C’est pourquoi il est si important d’échanger les bonnes pratiques, de comparer, d’analyser, de discuter ensemble. C’est l’objectif de cette conférence de mener cette comparaison entre les politiques sociales de protection de l’enfance menées en France et en Pologne. De nombreux spécialistes français et polonais vont pouvoir exposer le détail des politiques menées, au niveau national ou à l’échelon local, dans nos deux pays pour protéger les enfants menacés d’exclusion, en faire le bilan, en tirer ensemble des conclusions opérationnelles.
Je pense que nous avons tout à gagner à apprendre des expériences des uns et des autres dans ce combat, qui est un combat pour la dignité de l’enfant.

C’est un combat difficile. Comment intégrer durablement des enfants en rupture sociale et sans repère ? Comment réussir leur réinsertion en milieu scolaire ? Comment s’assurer que ces enfants, une fois devenus adultes, auront toutes les chances de trouver leur place dans nos sociétés ? Comment prévenir une rechute dans la désespérance ?

Ce que cette conférence et la discussion qui suivra vont montrer, c’est qu’il n’y a pas une seule réponse à ces questions, mais des réponses différentes, en fonction de la situation locale, de l’environnement social dont est issu l’enfant, de son âge et de son sexe, de son vécu particulier.
Pour réussir à sauver le plus d’enfants possibles, il faut tirer les leçons des succès et des échecs rencontrés par les différentes politiques menées, les analyser et s’efforcer de les adapter au mieux à chaque cas individuel.
Et c’est là que le rôle des spécialistes, comme ceux qui sont réunis ici aujourd’hui est fondamental. Loin de ne relever que du domaine théorique, leurs travaux s’inscrivent dans une approche concrète, immédiate, de terrain, les effets s’en font sentir sur les vies de milliers d’enfants qui souffrent et qui ont droit à notre solidarité, notre affection et au respect de leur dignité.

Dernière modification : 11/06/2013

Haut de page