Conférence « Smart Citizen », le 28 octobre 2014 [pl]

Messieurs les Présidents des villes polonaises,
Mesdames et Messieurs les représentants des collectivités locales,
Mesdames et Messieurs les intervenants,
Mesdames et Messieurs les participants de la conférence « Smart Citizen »,

Je suis très heureux d’ouvrir cette Journées de partenariat franco-polonais sur la thématique « Smart Citizen ». Je vous remercie chaleureusement d’avoir tenu à être parmi nous ce matin.

Comme vous le savez, la nouvelle stratégie de la Commission européenne, Europe 2020, vise notamment à promouvoir de meilleurs services aux citoyens par le biais des technologies digitales. Une ville intelligente est un endroit où les réseaux et les services traditionnels sont rendus plus efficaces grâce aux nouvelles technologies, au profit de ses habitants et de ses entreprises. Avec cette vision à l’esprit, l’Union Européenne investit dans la recherche et l’innovation dans le domaine des Technologies de l’Information et des Télécommunications.
Pour accélérer le déploiement de ces solutions, la Commission Européenne a lancé le « Partenariat d’Innovation Européen dans les Ville et Communautés intelligentes » qui va amener ensemble les villes Européennes, les leadeurs industriels et les acteurs de la société civile à mieux connecter les aires urbaines Européennes.
Le concept de « smart city » va au-delà du simple usage des nouvelles technologies. Il signifie aussi une administration de la ville plus interactive et réactive, des espaces publics plus sûrs, et une réponse aux besoins d’une population vieillissante.

La mise en place de solution visant à rendre les villes plus intelligentes sont au cœur des innovations des entreprises françaises, qui ont développé dans ce domaine un savoir-faire d’excellence, et mis en place de nombreux projets avec succès en France et en Europe.
Ces projets sont en lien avec le monitoring environnemental, des projets de transports intelligents – le management des flux de passagers – ou encore des projets visant à simplifier la vie des citoyens, par le biais de carte de services multifonctions – cartes de transport, d’étudiant, de bibliothèques et musées. Ces services combinent des technologies d’analyse en temps réel et de traitement de grandes quantités de données – le Big Data – avec une large utilisation d’objets connectés.

Les problématiques des villes connectées sont bien évidemment également au cœur des préoccupations des autorités polonaises. En adoptant la stratégie Europe 2020, la Pologne s’est en effet engagée à atteindre les objectifs ambitieux fixés au niveau communautaire. Ces objectifs, retranscrits localement dans la stratégie de développement « La Pologne numérique » à l’horizon 2020, s’appliquent au développement de l’e-administration – un système performant et facile d’accès pour tous les citoyens polonais – ainsi qu’au développement des réseaux de l’Internet à haut débit qui joue un rôle primordial dans le développement de services numériques avancés. L’enjeu réside également dans la réinsertion des personnes âgées ou handicapées dans la société active et mobile.
Le programme « la Pologne numérique » introduira également des solutions innovantes et intelligentes visant à optimiser le fonctionnement des infrastructures. L’atteinte de ces objectifs sera localement encouragée par l’allocation de plusieurs milliards d’euros de fonds européens à cette fin.

Nos deux nations ont donc des intérêts objectifs à coopérer en la matière.

Cette dynamique de coopération et de recherche de partenariats s’exprime aussi aujourd’hui au regard de la qualité de l’auditoire et j’en profite pour remercier les représentants institutionnels polonais présents dont le Vice-Président de la municipalité Tarnow, Henryk Słomka-Narożański et le Vice-Président de la municipalité de Gliwice, Krystian Tomala, ainsi que les nombreux représentants de municipalités de toute la Pologne, qui ont répondu favorablement à notre initiative et ont accepté notre invitation à participer aux discussions que nous organisons sur le thème des citoyens connectés.

Je remercie aussi tous les intervenants indépendants venus vous faire part de leurs expertises, parmi lesquels M. Rafal Sukiennik, du Département du développement numérique du Ministère de l’Infrastructure et du développement, M. Janusz Rozyki, Directeur du Département de l’informatisation de la ville de Tarnow, M. Boguslaw Prokop, Directeur du conseil de gestion des Transports Publics de la ville de Bialystok, ainsi que les experts universitaires présents, le Professeur Andrzej Sobczak de l’Ecole Supérieure de Commerce et M. Andrzej Tadych de l’Université polytechnique de Poznan et M. Albert Sitek de l’Université Polytechnique de Varsovie. La palette des intervenants représente une très grande diversité de savoir-faire et je crois pouvoir affirmer à notre auditoire sans risque d’être démenti que vous ne serez pas déçu par les informations qui vont vous être distillées.

Enfin, je remercie les organisateurs de cette manifestation, le bureau Ubifrance de Varsovie, en partenariat avec les filliales polonaises des entreprises françaises Bull, Ingenico et Oberthur, avec lesquelles vous pourrez échanger en fin de journée, et qui se sont engagés pour que cette manifestation soit une réussite pour nos deux pays.

Je souhaite que cette rencontre d’aujourd’hui favorise l’établissement de relations de long terme de coopération, dans un domaine aussi essentiel pour nos sociétés que la mise au service des citoyens des nouvelles technologies.

Pour terminer, il ne me reste qu’à vous souhaiter des débats fructueux.

Dernière modification : 29/10/2014

Haut de page