Cérémonies à la mémoire des victimes Roms et Sinti du nazisme (Auschwitz, le 2 août 2016, et Chełmno, le 3 août 2016) [pl]

M. Sylvain Guiaugué, Chargé d’affaires a.i. de France en Pologne, s’est rendu le 2 août à Auschwitz puis, le lendemain, à Chełmno, pour des cérémonies organisées respectivement par l’association des Roms de Pologne et par l’Institut de la mémoire des Roms et Sinti, victimes de la Shoah en mémoire des victimes Roms et Sinti du nazisme.

JPEG

Plus de 23.000 Roms et Sinti sont morts à Auschwitz-Birkenau ou dans les chambres à gaz, victimes de la « purification ethnique » voulue par le III-ème Reich. Jugés « impurs » selon les critères raciaux du régime, les Roms et les Sinti furent parmi les premiers concernés par la Solution Finale, exécutés en masse dans les territoires occupés et dans les camps d’extermination.

JPEG

Dans sa brève allocution prononcée à Auschwitz le 2 août 2016, le chargé d’affaires a.i a rendu hommage aux victimes et rappelé l’importance d’être des « gardiens de la mémoire de ces morts qui ont souffert d’une inacceptable déshumanisation et d’une incommensurable violence ». Il s’est rendu le lendemain au camp de Chełmno, où près de 4 300 victimes Roms et Sinti ont été exterminées, afin de participer à une commémoration à l’issue de laquelle une stèle en mémoire des victimes a été dévoilée.

JPEG

JPEG

Dernière modification : 04/10/2016

Haut de page