Adresse au détachement Leclerc

M. Jean-Yves Le Drian,
Ministre de la défense
Adresse au détachement Leclerc
En Pologne, le 7 mai 2015

– Seul le prononcé fait foi –


Monsieur le ministre,
Monsieur l’ambassadeur,
Mon général,
Mesdames et Messieurs les officiers, sous-officiers et soldats,


Je suis très heureux d’être avec vous aujourd’hui.

Votre présence ici, à la veille du 8 mai et du soixante-dixième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, témoigne une nouvelle fois de l’amitié fraternelle qui unit nos deux pays, la Pologne et la France.

Cette amitié est ancrée dans une histoire partagée. Cette histoire reste marquée du sceau de la tragédie, celle d’un continent à la dérive dans l’une des pires guerres que l’Humanité ait connues. Mais il en est sorti une Europe plus unie et plus forte. C’est pourquoi, alors que l’Europe se trouve aujourd’hui confrontée à l’une des crises les plus préoccupantes qu’elle ait connue depuis longtemps, il est indispensable que nos deux pays réaffirment leur volonté d’œuvrer ensemble en faveur de la paix.

La France comprend et partage les préoccupations de son partenaire et allié polonais. La situation en Ukraine nous rappelle à nos responsabilités de solidarité, que nous entendons pleinement exercer. Nous le faisons à travers un double effort. D’un côté, la France poursuit un travail diplomatique de longue haleine, celui de la pleine mise en œuvre des accords de Minsk. Cela commence par le contrôle de la fin des opérations militaires et du retrait des armements lourds. D’un autre côté, et je dois rappeler que nous avons parmi les premiers pays à le faire, nous avons mis en place des mesures de réassurance fortes au bénéfice de nos alliés, à commencer par la Pologne.

Votre déploiement s’inscrit donc dans la lignée de celui du détachement aérien français à Malbork qui a assuré, aux côtés des chasseurs polonais, des missions exigeantes de police du ciel pendant plusieurs mois, mais aussi des vols de surveillance AWACS dans le ciel polonais ou le ciel roumain. Je ne veux pas oublier non plus la présence régulière de la Marine française, tant en Mer Noire qu’au sein des exercices conduits par l’Alliance.

C’est donc un nouveau geste de solidarité et de plein engagement de la France aux côtés de la Pologne que je viens marquer aujourd’hui. Comme nous l’avions fait avec les Rafale, la France vient aujourd’hui exprimer sa solidarité avec le déploiement d’une des capacités les plus visibles, symboliques et emblématiques de ses armées.

Pour vous, à bord de vos chars Leclerc, VBCI ou VAB, il s’agit de démontrer un savoir-faire blindé de haute intensité, réunissant blindage, vitesse et puissance de feu. Que vous soyez cuirassiers, chasseurs à pied, sapeurs, transmetteurs ou maintenanciers, il vous faut « jouer dans le danger », votre devise, et c’est bien aussi ce qui est exigé de vous ici.

Je viens également témoigner de notre volonté d’inscrire ce geste dans le cadre d’un partenariat de long terme avec la Pologne. Les mesures de réassurance sont, à ce titre, la marque de notre capacité à intervenir malgré l’activité opérationnelle extrêmement soutenue qui mobilise aujourd’hui près de 9.000 soldats français en opérations extérieures et 7.000 sur le territoire national.

Ce partenariat va encore s’approfondir, à la faveur des décisions récentes du gouvernement polonais qui vont ancrer encore davantage la Pologne dans l’industrie de Défense européenne. Ce lien repose sur une vision commune des menaces qui pèsent sur notre sécurité collective, mais aussi sur une détermination partagée à porter cette vision au cœur des enceintes internationales, celles de l’Union européenne mais aussi celles de l’Alliance atlantique.

Comme vous le voyez, l’exercice auquel vous participez écrit une page importante dans l’histoire de l’amitié franco-polonaise. J’attends de vous que vous vous engagiez pleinement dans cette dynamique, au service d’une coopération essentielle à nos deux pays. Comportez-vous en frères d’arme, mais aussi comme des ambassadeurs de ce que l’armée de terre française sait faire.

Bravo à tous. Je suis fier de votre engagement et j’ai toute confiance en vous pour relever la mission qui vous a été confiée.

Dernière modification : 08/05/2015

Haut de page