A Sławomir Mrożek, un message de condoléances de la ministre de la culture et de la communication [pl]

Mme Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication, a souhaité rendre au nom du Gouvernement français un dernier hommage à Sławomir Mrożek, écrivain et dramaturge de renommée mondiale, à la double nationalité polonaise et française, décédé cet été en France. La ministre a demandé que le présent message soit lu aux obsèques de l’illustre homme de lettres, qui se sont déroulées à Cracovie le 17 septembre 2013.

J’ai appris avec une grande tristesse la disparition de Slawomir Mrozek.

C’était une très grande figure de la création littéraire et artistique, qui, par son histoire, avait créé des liens durables entre la France et la Pologne.

La France l’avait accueilli en 1968 quand il s’était insurgé contre l’invasion de la Tchécoslovaquie et la participation de l’armée polonaise à cette opération. En 1981, ses prises de position contre le coup de force du général Jaruzelski en 1981 avaient marqué les esprits.

Slawomir Mrozek avait par la suite vécu au Mexique avant de retourner dans sa Cracovie natale. Il avait exprimé son profond attachement à la France en s’installant finalement à Nice.

L’expérience douloureuse du déracinement a profondément marqué son œuvre littéraire, caractérisée par une lucidité ironique sur les travers de notre société. Elle laissera une trace inoubliable dans la littérature polonaise et européenne.

Il était citoyen français depuis 1978 et avait reçu la légion d’honneur en 2003.

J’adresse à sa famille et à ses proches l’expression de nos sincères condoléances.

Dernière modification : 17/09/2013

Haut de page